Volume 28 Numéro 03 Le 16 septembre 2010

Jérôme Carrière: Heureux de travailler à l’UCFO

Par Journal Agricom


Jérôme Carrière prendra la relève au poste d’Agent des communications et de développement du leadership à l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO). Photo Agricom.

Un jeune homme de Casselman, dans l’Est de l’Ontario, est heureux de décrocher son premier emploi professionnel. Il s’agit de Jérôme Carrière et il prendra la relève au poste d’agent des communications et de développement du leadership à l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) pour la prochaine année. Il remplace Laurence Poirier, qui profite de son congé de maternité.

Le solide Franco-Ontarien de 26 ans compte bien prendre de l’expérience dans la grand monde des communications d’entreprises et des relations publiques. « C’est un heureux hasard que j’aie pu décrocher cet emploi; c’est un gros coup de chance », a-t-il confié, visiblement heureux.

C’est justement en plein dans le mille du domaine où il a étudié à l’Université d’Ottawa. Il y a complété l’an dernier un baccalauréat ès arts, assorti d’une mineure en communications.

Il relate qu’il n’est pas facile de décrocher un tel emploi au gouvernement ou dans la grande entreprise, car on demande toujours une bonne expérience préalable ou encore de très bons contacts, lesquels il pourra acquérir tout au long de cette année passée à l’Union.

Ses tâches et défis seront sensiblement les mêmes que ceux qui incombaient à Laurence : organiser les événements, les conférences, les formations pour la saison d’hiver et tout particulièrement l’assemblée générale annuelle de l’organisme en mars prochain.

Il est à mettre la touche finale au dernier bulletin de nouvelles de l’UCFO ? le Porte-Parole ? qui est distribué aux membres de l’Union quatre fois par année. De quoi prendre une bonne expérience du métier des communications en entreprise !

Jérôme n’a pas peur d’être à l’avant-scène. Il est un grand amateur d’improvisation, et fait encore partie d’un groupe d’impro. Jérôme a fait partie de l’équipe universitaire et il a eu la chance de participer à une tournée d’impro d’un mois en France.

En plus, il a pris de l’expérience dans le domaine des communications en participant aux Jeux canadiens de la communication, une sorte d’olympiade où des équipes d’étudiants de différentes universités s’affrontent dans des épreuves qui ressemblent étrangement à des situations du vrai monde.

Par exemple, on peut leur soumettre un cas fictif de fiasco de relations publiques ? par ex. : un enfant gravement blessé par un tigre échappé de sa cage dans un zoo. Ils n’ont que quelques heures pour préparer une contre-offensive de « contrôle des dommages » avant une conférence de presse à laquelle l’équipe aura à répondre à des questions’ de journalistes professionnels invités pour juger l’épreuve. Imaginez l’effet formateur d’une telle expérience!

Jérôme a évidemment prêté ses talents à l’épreuve d’improvisation.
À part cela, Jérôme est un grand amateur de statistiques sportives, et il collabore aux pages des résultats sportifs publiées quotidiennement dans le journal LeDroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *