Volume 34 Numéro 05 le 21 octobre 2016

José Bové à Montréal pour sonner l’alarme sur l’AECG, tandis que le premier ministre français est aussi de passage au Canada

Par Conseil central du Montréal métropolitain (CSN)


Le premier ministre français Manuel Valls est au Canada cette semaine pour promouvoir l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne. Au même moment, une autre voix de premier plan s’élève pour dénoncer les dangers de l’Accord. En effet, José Bové, député au Parlement européen et militant antimondialiste bien connu, prendra la parole ce soir à Montréal pour sonner l’alarme sur l’AECG.

Éleveur de brebis et fromager, José Bové a acquis sa notoriété internationale comme syndicaliste et militant antimondialiste en participant à la démolition symbolique d’un McDonald’s en construction en 1999 pour dénoncer la libéralisation de l’agriculture par l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Député vert au Parlement européen depuis 2009, il est au Canada pour nous mettre en garde contre une nouvelle catastrophe imminente : l’AECG.

« Après le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel, c’est au tour de M. Valls de venir vous vendre du rêve en qualifiant cet accord de  » progressif « , mais c’est pur mensonge », affirme M. Bové. « Il est urgent de lutter contre l’AECG des deux côtés de l’Atlantique. L’AECG n’est ni plus ni moins qu’un cheval de Troie qui permet aux multinationales de contourner les règles. Pour les fermes familiales qui produisent des aliments de qualité, en Europe comme au Canada, cet accord constitue un recul majeur. Il vient fausser le jeu en faveur de l’agriculture industrielle, et bon nombre d’agriculteurs pourraient ainsi perdre leur seul moyen de subsistance. »

José Bové est accueilli à Montréal par le Conseil des Canadiens, le Réseau québécois sur l’Intégration continentale (RQIC), Vigilance OGM, l’Union nationale des fermiers, l’Union paysanne et Stop oléoduc. D’autres membres du RQIC sont également associés à l’événement, dont Attac-Québec, le Conseil central du Montréal métropolitain (CSN), la CSD, la CSN et Génération nationale.

M. Bové interviendra ce soir à 19 heures dans le cadre d’une d’une assemblée publique où il insistera sur les impacts négatifs de l’AECG pour la souveraineté alimentaire, la justice sociale et l’environnement. L’événement a lieu au Centre St-Pierre, salle 1205 – Fernand-Daoust, 1212, rue Panet (métro Beaudry), à Montréal. Les autres conférenciers incluent notamment Nathalie Guay pour le RQIC, Anne-Céline Guyon pour Stop oléoduc, Jan Slomp pour l’Union nationale des fermiers, et Sujata Dey pour le Conseil des Canadiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *