Volume 27 Numéro 14 Le 24 mars 2010

L’art de communiquer et de vendre ses idées

Par Josée Bellehumeur, agente de liaison du Nord


Maurice Fillion croit que « la réussite aujourd’hui, c’est du savoir, du savoir-faire mais surtout beaucoup de faire savoir ! » Photo UCFO

À l’occasion de l’AGA de l’Union des cultivateurs franco-ontariens, le 4 mars dernier, les participants ont eu la chance de recevoir le conférencier Maurice Fillion, un des grands spécialistes de l’art de communiquer ses idées.

M. Fillion est consultant, formateur et conférencier depuis 1987. Il possède une solide expérience et compte à son actif plusieurs centaines de sessions de formation et a réalisé plus d’une cinquantaine d’interventions (formations, conférences, aide-conseil) auprès des milieux agricoles au Québec.

L’objectif de la conférence était de nous donner des outils pour nous aider à mieux faire passer nos messages. En fait, pour devenir de meilleurs communicateurs en fin de compte.

Quatre types de personnalités de base
Lors de la conférence, M. Fillion nous a expliqué les caractéristiques d’un bon communicateur et les qualités d’une bonne présentation, soit: informer, persuader et bien sûr divertir.

Il a expliqué à l’assemblée qu’il existait 4 types de personnalités chez l’humain: les rouges, les jaunes, les verts et les bleus. Pour nous aider à reconnaître le type de personnalité des gens, il nous a donné des exemples d’attitude selon la personnalité.

Les rouges sont des gens qui travaillent vite et fort, ce sont des gagnants. Ils sont orientés vers les résultats, prennent des décisions rapidement. Ils sont impatients et ils ne prennent pas de gant blanc pour dire les choses.

On reconnaît les rouges à leur façon d’aller droit au but. Ils parlent vite, marchent vite, décident vite, ils sont en général stressé. Ce sont souvent des gens qui sont chef d’entreprise ou ont des emplois qui leurs permette de travailler à leur façon. Seulement 8 % de la population sont rouges. M. Fillion donne l’exemple de l’entrepreneur Henri Ford qui disait: « Les clients peuvent choisir la couleur de leur voiture pour autant quelle soit noire! »

Les jaunes sont des personnes passionnées, enthousiastes et spontanées. Ils aiment s’amuser, se distinguer des autres. Ils sont impulsifs, dépensiers et peu organisés. Ils peuvent très bien, sur un coup de tête, faire un achat compulsif seulement pour « flasher » parce que c’est beau, ça paraît bien.

Ils ne pensent pas aux conséquences, ils préfèrent réagir aux situations que les prévenir. « On verra bien au moment venu ». On les reconnaît à leur façon d’aimer rire et de s’amuser. Ils sont un peu comme les rouges, parlent vite, marchent vite.

Les verts sont chaleureux, humanistes; ils ont bon caractère. Ils sont patients, discrets, sincères, emphatiques. Ils ne prennent pas d’initiatives mais font bien ce qu’ils ont à faire. Ils ont tendance à remettre à plus tard. On les reconnaît à leur façon de parler lentement, décider lentement, marcher lentement. Ils aiment les gens, ils sont authentiques et ils s’intéressent au côté humain. 60% de la population ont cette personnalité.

Les bleus sont des gens rationnels. Ils ont un bon esprit d’analyse et de synthèse. Ils sont organisés, déteste le désordre, aime la documentation, la preuve, les faits. Intelligent, prudent, capable d’une bonne écoute ils sont introvertis, méfiant et critique. C’est des gens qui posent beaucoup de question, parlent, décident et marchent lentement.

Bien évidemment, la majorité des gens ont un mélange des personnalités avec une tendance plus forte.

Comment vendre ses idées selon la personnalité
Selon M. Fillion, il faut traduire nos arguments en avantages. Notre idée doit résoudre un problème, améliorer une situation ou rendre la vie plus facile pour l’interlocuteur.

Pour faire passer un message, il faut adapter son discours selon les besoins fondamentaux de chaque personnalité. Par exemple, il faut être bref et aller droit au but avec un rouge. Il faut lui proposer un choix et lui montrer de la conviction.

Pour un jaune, il faut être intéressant, vivant, de bonne humeur. Pour l’aider à prendre une décision, lui donner des exemples de personnes qui l’ont essayé et qui ont été satisfaites.

Pour un vert, c’est important d’être chaleureux, humain et de lui offrir un service personnalisé.

Finalement, pour un bleu, la précision et le détail sont très importants : il faut lui offrir de la documentation, des preuves, des faits vécus, une garantie.

Le conférencier nous a expliqué que l’être humain fait souvent des choix peu rationnels ou peu logiques.

C’est l’une des découvertes les plus récentes de la neurologie, les décisions d’ordre financier sont souvent émotives et non rationnelles. Il donne l’exemple du crash boursier où les investisseurs ont pris peur et ont vendu massivement leurs actions en bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *