Volume 28 Numéro 09 Le 23 décembre 2010

L’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) consulte et planifie

Par Simon Durand, directeur général, L'Union des cultivateurs franco-ontariens


Lors de l’Assemblée générale annuelle tenue en mars dernier à Verner, une résolution demandant au bureau central de l’UCFO de faire une évaluation des besoins des producteurs agricoles francophones de l’Ontario et une mise à jour du plan d’action de l’UCFO a été proposée et adoptée à l’unanimité. La dernière consultation générale que l’UCFO avait faite en 2004.

Ainsi, avec le soutien financier de la fondation Trillium, l’UCFO a pu retenir les services de la firme de consultants Lalande et associée et entreprendra une tournée de la province afin d’entendre les agriculteurs et de connaître leurs besoins.

Au courant du mois de janvier, nous tiendrons cinq « assemblées de cuisine » pour recueillir les commentaires des agriculteurs francophones.

Ces rencontres seront dans la région de St-Eugène le 13 janvier 2011, région de Pointe-aux-Roches le 20 janvier, région de Verner le 25 janvier, région de Earlton le 26 janvier et région de Casselman le 1er février.

En plus des assemblées de cuisine, un sondage en ligne sera diffusé afin de recueillir le maximum de commentaires et pour permettre à ceux qui ne pourront pas se présenter aux assemblées de s’exprimer.

Nous voulons recueillir l’information provenant de tous les agriculteurs, pas juste nos membres actifs. Nous profiterons également de l’occasion pour recueillir des commentaires sur le journal Agricom pour toujours continuer à l’améliorer et qu’il réponde aux besoins des producteurs.

Il est important pour l’UCFO de répondre aux besoins de tous les agriculteurs francophones. Nous sommes souvent limités par nos ressources et cet exercice de planification est une belle opportunité pour faire le tour de la province et de renouer avec les agriculteurs de toutes les régions.

Avec cette consultation, nous voulons entendre les producteurs et travailler pour eux, mais avec ces informations, nous pourrons aussi aller voir nos partenaires et d’autres organismes et leur dire clairement ce que les agriculteurs francophones veulent et ce qu’on attend d’eux.

« Ça va nous donner du poids pour que d’autres organismes agricoles ou francophones travaillent avec nous et pour nous. Nous voulons que l’information vienne de la base et que notre plan d’action soit concret et collé à la réalité des agriculteurs », affirme Marc Laflèche, président de l’UCFO.

Avec cette consultation, nous souhaitons rencontrer un total de 80 à 100 producteurs au cours des 5 assemblées et un autre 200 avec le sondage. Cela peut sembler optimiste, mais on veut être crédible dans notre démarche et nous sommes environ 2000 agriculteurs francophones dans la province.

«On veut l’opinion de tout le monde!»
Les résultats de cette consultation seront présentés à l’assemblée générale annuelle le 3 mars prochain à Chute-à-Blondeau afin que tous les membres présents puissent commenter le travail accompli et définir les priorités du plan d’action de l’UCFO pour les trois prochaines années.

Pour plus d’information, pour formuler des commentaires ou vous inscrire, vous pouvez communiquer avec Simon Durand (sdurand@lavoieagricole.ca), directeur général, au bureau de l’UCFO ou avec les membres du conseil d’administration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *