Volume 30 Numéro 11 Le 8 février 2013

La Coop Nipissing atteint des ventes exceptionnelles

Isabelle Lessard

Par Isabelle Lessard
Rédactrice en chef
redaction@journalagricom.ca


Le chiffre d’affaires de la Coopérative de Nippissing a littéralement bondi au cours de la dernière année financière, passant de 57 à 68 millions $. L’offensive de la coop s’est intensifiée dans le secteur énergétique, ce qui expliquerait la montée en flèche de ses revenus pour l’exercice financier 2012.

 

Selon son directeur général, Raymond Savage, la formation d’une coentreprise de distribution de produits pétroliers y est pour beaucoup. En 2011, la coopérative s’était ralliée à un fournisseur de pétrole, UPI Energy, achetant la moitié de leur volume de livraison de produits pétroliers en vrac, tels que la gazoline, le mazout, l’huile à chauffage et le diesel.

 

« Notre coopérative a toujours été dans la livraison de produits pétroliers depuis ses débuts, mais depuis quelques années, on augmente notre volume de ventes considérablement, confie M. Savage. D’ailleurs, la coentreprise que nous avons formée l’année passée est la deuxième. »

 

Il y a treize ans, la coopérative avait acquis les actifs d’une compagnie de Thornloe en difficulté financières. Cet achat lui avait permis de desservir un bassin de clients plus important, elle dont le territoire traditionnel se limitait alors à la région de Nippissing et Sudburry.

 

Aujourd’hui, l’entreprise se rend jusqu’à Cochrane, voire un peu plus loin, pour livrer ses produits pétroliers. Son directeur général avoue même jeter un coup d’œil intrigué de l’autre côté de la frontière pour étendre davantage ses tentacules.

 

« On commence à traverser la frontière et aller chercher des clients du côté du Québec. On ne s’était jamais étendu sur ce territoire; on se maintenait en Ontario, mais [la province voisine] commence à être attrayante », avoue-t-il.

 

Autres facteurs
L’augmentation de près de 20% de son chiffre d’affaire serait également due à la commercialisation des récoltes de 2011. Selon M. Savage, les deux élévateurs à grains de Thornloe et de Verner ont réalisé une augmentation de 3 millions $ par rapport à l’année précédente.

 

« Ça avait été une très bonne année pour l’avoine », raconte-t-il en spécifiant que cette céréale représente 45 % du chiffre d’affaires de 13 millions $ de la vente des récoltes. Du soya, du canola et du blé sont aussi commercialisés.

 

La coopérative agricole a également vu ses ventes de moulée pour animaux monter en flèche au cours de la dernière année, grimpant de 1,3 à 2,3 millions $.

 

« Notre personnel en charge de la vente de moulée est exceptionnel et a fait une bonne job. Ils ont su gagner la confiance de beaucoup de clients », raconte fièrement Raymond Savage à Agricom.

 

Ce dernier considère ce gain d’un bon œil puisque sur un total de 4 000 membres, seulement 500 d’entre eux sont des agriculteurs.

 

« Ce petit pourcentage de membres du secteur de l’agriculture qui représente un gros pourcentage des ventes [de la coopérative ] », .raconte-t-il.

 

Mentionnons que le chiffre d’affaires de la Cooop Nippissing est composé de trois volets : l’agriculture, l’énergie et la vente au détail. La branche agricole, soit la commercialisation des grains, la vente de moulée et la vente de produits agricoles en vrac, constitue le tiers de son chiffre d’affaires. Quant aux produits pétroliers, ils sont responsables de 57% des revenus. La coop possède également deux marchés d’alimentation et de quincaillerie, de même qu’un commerce de vente de moulée pour animaux domestiques, auxquels elle doit 12 % de ses recettes monétaires.

 

Les ventes de céréales pourraient encore augmenter au cours de cette année. Raymond Savage a confié à Agricom avoir des projets d’expansion pour son centre d’entreposage de grains de Verner où de nouveaux silos d’une capacité de 750 tonnes seront construits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *