Volume 25 Numéro 20 Le 18 juin 2008

La Coopérative régionale de Nipissing-Sudbury : une expérience positive dans les grains

Par Marc Dumont, collaborateur régional


La Coopérative régionale possède deux élévateurs à grains: un à Verner et l’autre au Témiskaming. Photo courtoisie.

Les années sont bonnes pour la Coopérative régionale, comme on aime à l’appeler ici.

Elle est propriétaire de trois épiceries qui comptent pour environ un tiers de son chiffre d’affaires. Un peu plus d’un tiers pour deux postes d’essence et la livraison en vrac de tous les types ordinaires de carburants: essence, diesel, mazout, carburant de ferme? Le reste des revenus de la Coopérative régionale est tiré des activités de ses 2 élévateurs à grains et de son centre agricole à Eco Bay dans l’Ouest de l’Ontario.

Il y a quelques années, la Coopérative ne possédait pas d’éleveurs à grains. Aujourd’hui elle en a deux et il est question d’expansion.

Plusieurs circonstances ont mené à cet état de choses.

D’abord, lorsque l’élévateur à grains situé à la fourche du 9 miles au nord de New Liskeard a connu des difficultés financières, il s’est tourné vers la Coopérative régionale. Celle-ci en a accepté la gestion durant un an puis l’a acheté l’année suivante.

Cette acquisition a permis à la Coopérative régionale d’acquérir de l’expérience dans les grandes cultures comme il s’en fait au Témiskaming. Fort de ses nouvelles perspectives, la Coopérative Régionale construit un second élévateur à grains à Verner.

Parce que le nombre de producteurs laitiers était passé de 84 à 20 en 20 ans dans la région de la Route 17, la Coopérative régionale n’était pas certaine de comment la communauté agricole allait réagir aux nouvelles possibilités qui lui était offerte. Elle a donc cru bon de se fixer des objectifs annuels de manutention de grain.

Elle prévoyait 900 tonnes la première année pour atteindre 3000 tonnes quelques années plus tard. Dès la première année, elle a reçu 3000 tonnes ! Présentement, la coopérative manutentionne 6000 tonnes par année.

Les élévateurs offrent tous les services de séchage, de nettoyage, d’entreposage, de transport et de commercialisation des grains. De plus, une partie significative du chiffre d’affaires est la vente d’engrais et de semences.

Le directeur général de la coopérative, Raymond Savage, admet que cela devient de plus en plus intéressant: le prix des céréales a doublé dans certaines productions. Le prix des engrais aussi, mais on voit que des terrains en friche sont présentement remis en production.

La Coopérative qui pense à se doter de plus de capacité d’entreposage a remis ses projets pour l’instant. Il y a d’autres projets mais ce n’est pas encore le temps d’en parler et M. Savage voit l’avenir avec optimisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *