Autres

La Corporation D-3 Pierres : l’insertion en agrotourisme bio !

Par Isabelle Joncas, agronome, collaboration spéciale
info.agricom@atreide.net


Quand l’insertion sociale rime avec Agriculture soutenue par la communauté !
Située à Pierrefonds dans l’ouest de l’île de Montréal au Parc Nature du Cap St-Jacques, la Corporation D-3 Pierres se veut tout d’abord une entreprise d’insertion pour les jeunes de 18 à 35 ans mais aussi une ferme agrotouristique et un projet d’agriculture soutenue par la communauté.

Le matin brille encore de sa rosée, le soleil qui se lève ne tardera pas à dissiper les gouttelettes sur le jardin. Les récoltes achèvent. Courges, choux et carottes garnissent encore les champs de la ferme biologique de la Corporation D-3 Pierres, mais dans deux semaines, les 120 familles partenaires du projet d’agriculture soutenue par la communauté recevront leur dernier panier de légumes biologiques. Ils auront tout de même bénéficié de l’abondance de la saison pendant 28 semaines durant lesquelles ils auront goûté une quarantaine de variétés de légumes.

Un projet d’insertion
Pour participer au stimulant parcours d’insertion qu’offre la ferme de la Corporation D-3 Pierres, les jeunes doivent être sans emploi ou aux études, avoir vécu des difficultés majeures en emploi et surtout, être motivés à entreprendre une démarche de retour sur le marché du travail.

Le tout se déroule dans un environnement agricole. Les jeunes stagiaires peuvent choisir entre les différents emplois offerts à la ferme : horticulture, service à la clientèle, aide-cuisinier, etc. au travers desquels ils sont appelés à être en contact avec les gens. Le restaurant de la ferme et le magasin général, par exemple, sont d’excellents plateaux d’expérience pour ces jeunes. En retour, ces derniers se voient entourés par une équipe multidisciplinaire qui les encadre durant leur séjour d’une durée de six mois.

La Corporation D-3 Pierres exploite la ferme écologique du Cap St-Jacques depuis onze ans. «Au début, explique Monique Laroche, directrice des opérations commerciales, l’organisme était voué à l’hébergement des gens défavorisés. Rapidement, le jardinage biologique a pris le rôle d’outil privilégié à l’insertion.»

Un projet d’agriculture soutenue par la communauté
Les balades en carriole, l’accessibilité aux animaux de ferme, les visites des jardins biologiques et des serres sont autant d’activités qui attirent les quelque 100 000 visiteurs chaque année. La ferme est de plus réputée pour ses activités saisonnières comme la cabane à sucre au printemps ou la fête des récoltes en automne mais aussi pour ses magnifiques sentiers pédestres ou de ski de fond au bord du Lac des Deux-Montagnes.

Le projet d’agriculture soutenue par la communauté (ASC) est partie prenante de la ferme depuis 3 ans. La ferme cultive et approvisionne des familles des environs avec des paniers de fruits et légumes biologiques hebdomadaires. «La formule est tellement appréciée que nous ne pouvons pas fournir à la demande», soutien Mme Laroche. Le nombre de partenaires a d’ailleurs doublé entre 2000 et 2001: de 56 à 120 familles. Il y a déjà une la liste d’attente pour 2002 !

La formule de l’agriculture soutenue par la communauté peut se présenter sur plusieurs facettes, la Corporation D-3 Pierres en est une originale, où l’on cultive bien plus que des légumes.
Pour communiquer avec Monique Laroche à la Corporation D-3 Pierres, composez le (514) 620-8410 ou visitez le www.d3pierres.qc.ca.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *