Le 5 février 2004

La famille Crooks inaugure ses porcheries

Par Chantal Quirion


Isolées au beau milieu d’une vaste étendue de champs, les deux nouvelles porcheries de Crooksholm Farms, abriteront à Dalkeith un maximum de 3000 cochettes. Photo C.Quirion.

Une longue cohorte de véhicules tranchant sur la blancheur des champs, telle était la vision surréaliste, offerte aux nouveaux arrivants à Crooksholm Farms en ce glacial 24 janvier dernier. Le chemin long et étroit entre la résidence de la famille Crooks et leurs deux nouvelles porcheries, n’aura sûrement jamais été aussi emprunté que pour cette journée portes ouvertes, où une foule de visiteurs se sont succédé tout au long de ce samedi.

Également à avoir bravé le froid de cette belle journée de janvier, une trentaine de manifestants s’étaient également donné rendez-vous à Dalkeith pour témoigner de leur opposition à ce projet. Le déroulement de la journée ne fut pas perturbé pour autant, et à l’intérieur l’atmosphère était à la bonne humeur.

« Nous n’avons rien à cacher, déclare Ginette Crooks. Je suis heureuse de voir autant de gens ici aujourd’hui. Pour la plupart ce sont des voisins, des gens des environs ». En compagnie de son mari Donald et de leur fils Ian, Ginette Crooks circule entre les invités et s’avoue plus que satisfaite.
Producteurs laitiers à l’origine, les Crooks ont décidé de se tourner vers la production porcine pour différentes raisons. Leur ferme laitière nécessitait des restaurations majeures et leur fils qui assurera la relève ne se sent pas vraiment d’affinité avec le secteur laitier. « À quoi bon investir dans un projet aussi coûteux si Ian, n’est pas intéressé », dit-elle.

Une question ne se pose cependant pas, les Crooks sont des agriculteurs et n’opteraient pour aucun autre mode de vie. L’élevage du porc devient donc un projet rassembleur pour toute la famille.
« Je ne suis pas là pour faire de la politique, dit-elle. Au fond, nous ne faisons que changer d’animaux et nous respectons scrupuleusement tous les standards de protection de l’environnement. La surface de nos terres dépasse amplement les critères requis par notre plan de gestion des éléments nutritifs ».

Depuis le début du projet, de nombreux voisins ont manifesté leur appui et leur soutien à la famille Crooks, qui était bien contente de les recevoir à cette occasion.

Deux nouvelles porcheries à Dalkeith

Isolées au beau milieu d’une vaste étendue de champs, les deux nouvelles porcheries de Crooksholm Farms accueilleront un maximum de 3000 cochettes, soit des jeunes femelles de 50 livres qui y demeureront jusqu’à ce qu’elles atteignent le poids de 240 livres au bout de quatre mois.
Les propriétaires, Donald et Ginette Crooks, étaient particulièrement fiers de faire visiter ces nouveaux bâtiments à la fine pointe de la technologie. De type hybride, les bâtiments utilisent deux types de ventilation: naturelle et mécanique. Des thermomètres installés à intervalles rapprochés, indiqueront aux « éleveuses » ? les lampes chauffantes ? le déplacement d’air à effectuer pour obtenir la température désirée.
Les enclos qui contiendront en moyenne 28 cochettes chacun, ont une unité centrale de repos alors que les extrémités sont prévues pour recueillir le fumier qui sera gratté à l’aide de raclettes. Ce système comporte l’avantage de nettoyer sans eau, ce qui requiert pas plus de 1,5 gallon d’eau par cochette par jour, selon M. Crooks. Le fumier raclé, qui tombe dans les cavités, se retrouve dans la pré-fosse pour ensuite être pompé dans la fosse principale.

L’alimentation est assurée par un système de vis continues qui fournira les « trémies humides », soit des trémies munies d’un réservoir d’eau intégré, où les porcs font couler l’eau qui se mélange au grain pour former la pâte dont ils raffolent. Du petit lait, un résidu de la fabrication du fromage, servira aussi à l’engraissement. L’aliment qui possède encore une bonne valeur nutritive, trouve ainsi un débouché intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *