Volume 26 Numéro 03 Le 17 septembre 2008

La Foire gourmande de Ville-Marie, un bel exemple de collaboration

Par Simon Durand, directeur général, L'Union des cultivateurs franco-ontariens


Le kiosque de Boréal Cuisine, une entreprise d’Earlton dans le Témiskaming ontarien, présente lors de la dernière foire gourmande. Photo Agricom.

Indépendamment de l’achalandage, des retombés économiques ou du succès de la Foire gourmande, un élément fait de cette activité une réussite incontestable: la collaboration!

Cette Foire est un exemple parfait des valeurs de collaboration et de coopération qui sont si chères aux producteurs agricoles.

Pour cette activité, bailleurs de fonds, exposants et producteurs agricoles et visiteurs des deux côtés de la frontière s’unissent pour générer des avantages que, chacun de leur côté, ils n’auraient pas.

Plus d’exposants, donc plus d’offre et de produits à découvrir ; plus de visiteurs, donc plus de demande et de clients potentiels et plus de bailleurs de fonds pour plus d’argent et de visibilité et de retombés. Tout le monde y trouve son compte.

Un bel exemple qui démontre bien qu’ensemble on est plus fort et que l’on peut accomplir plus. Je crois, sans trop de risque de me tromper que le même constat peut se faire pour les coopératives, les groupes-conseil, ou tous les petits regroupements de 2 ou 3 producteurs qui s’unissent pour accomplir quelque chose.

Félicitations aux organisateurs, partenaires, visiteurs et producteurs, votre succès est une inspiration!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *