Volume 29 Numéro 19 Le 1er juin 2012

La gestion agricole sous tous ses angles

Par Mathieu Lipari, collaboration spéciale
info@journalagricom.ca


La gestion agricole est depuis longtemps reconnue comme un gage de succès auprès des conseillers agricoles. Elle a cependant encore ses preuves à faire auprès des gestionnaires d’entreprises puisqu’elle n’a pas la cote, et ce, malgré les nombreux efforts des différents organismes qui en font la promotion.


C’est pourquoi Gestion agricole du Canada (GAC), ayant pour objectif de favoriser la prospérité de l’industrie agricole au Canada, a lancé un projet de recherche visant à évaluer les besoins des producteurs agricoles canadiens à l’égard de la gestion d’entreprise. L’objectif de la recherche consistait à compiler l’information existante qui définit les besoins des agriculteurs canadiens en gestion d’entreprise.

 

2020 : Planifier selon les besoins des agriculteurs canadiens en gestion d’entreprise, la première étude en son genre au Canada, sera bientôt disponible au public.

 

Le document qui en résulte présente un aperçu des pratiques exemplaires nationales et internationales reliées à la création de contenu, à l’amélioration de l’accessibilité et à la prestation des programmes de gestion d’entreprise. Le lancement aura lieu pendant l’Assemblée générale annuelle de GAC (ouverte au public), le 12 et 13 juin prochain au Château Cartier à Aylmer. 

 

Quels sont les besoins et les lacunes?

Les études concluent de façon générale que la gestion d’entreprise représente un facteur de réussite important. Cela dit, il semble y avoir un cap à passer avant que la majorité des agriculteurs reconnaissent la nécessité de ces pratiques.

 

En raison de la réticence des agriculteurs, de nombreux besoins restent insatisfaits, même s’il y a amplement de matériel offert et peu d’obstacles à l’accessibilité.

 

La majorité des agriculteurs ne semblent pas intégrer l’information des programmes de gestion à leur exploitation agricole. Ceci révèle de sérieuses lacunes quant aux méthodes de prestation des programmes et à la compréhension des besoins particuliers des différents segments du secteur agricole qui découlent de la régionalisation, des différents styles d’apprentissage, et de la grande variété de tailles des exploitations et du type de production.

 

Pratiques exemplaires

En matière de pratiques de gestion d’entreprise d’exploitation agricole, qu’est-ce qui a bien fonctionné ces derniers temps?

  • Les systèmes actuels de transfert des connaissances fonctionnent bien pour les premiers 20 % des gestionnaires agricoles qui sont très motivés ou autodidactes; mais ces systèmes ne sont pas nécessairement utiles aux autres catégories d’exploitants.
  • Commencez de manière modeste, mais commencez. Pour les agriculteurs qui ont incorporé peu de pratiques de gestion dans leur exploitation, il est préférable de commencer par quelques éléments au lieu d’adopter un large éventail d’applications complexes.
  • Les agriculteurs semblent plus enclins à s’engager aux processus de gestion lorsqu’un aspect pratique accompagne la théorie.
  • Les agriculteurs préfèrent travailler ensemble, soit en petits groupes structurés ou en regroupements gérés par des animateurs ou des conseillers professionnels.
  • Les incitatifs ou les subventions semblent assurer un meilleur taux d’adhésion des agriculteurs.
  • La communauté agricole utilise de plus en plus les ressources en ligne qui comportent de nombreux avantages pour les producteurs cherchant à surmonter la distance et l’isolement.

Pour plus d’information au sujet de l’Assemblée générale annuelle pour obtenir une copie du document complet, veuillez visiter le www.FMC-GAC.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *