Volume 36 Numéro 2

La réponse de l’UCFO face aux changements à Alfred


La Cité rapatriera ses cours théoriques du campus d’Alfred vers son campus d’Ottawa et en milieu de travail. Cette décision s’appliquera dès la rentrée scolaire 2019-2020.
Crédit Photo: Chantal Quirion

Simon Durand, Directeur général

Devant l’annonce que le collège La Cité n’utiliserait plus les bâtiments du Campus d’Alfred pour offrir la formation en agriculture, l’UCFO est partagée.

Il est clair que si nous devons choisir, nous préférons sauver et sécuriser l’avenir de la formation en agriculture en français plutôt que le bâtiment. Par contre, nous aurions largement préféré que le Collège La Cité continu d’utiliser le collège d’Alfred.

En déménageant nos bureaux et le journal Agricom à Alfred, nous espérions créer un pôle agricole aux alentours d’Alfred qui aurait regroupé divers intervenants centrés sur le développement agricole, le développement économique et la francophonie. En nous regroupant autour d’Alfred, la synergie entre les organisations aurait été plus évidente et nous aurions eu une meilleure force pour développer des projets et offrir des services aux agriculteurs. Ce scénario apparaît moins certain maintenant.

Par contre, nous sommes contents du déploiement du nouveau modèle de pédagogie en entreprise que le Collège La Cité propose. Cette alternative devrait permettre aux étudiants de faire plus de travaux pratiques et de découvrir un vaste ensemble de fermes et de modèles d’entreprise. Il est certain que nous nous éloignons du modèle traditionnel avec salle de classe et une ferme école, mais il apparaît que la formule traditionnelle n’était plus viable à Alfred pour des raisons financières.

Les étudiants semblent bien répondre à cette proposition et les étudiants du programme d’agriculture devraient être mieux intégrés dans l’association étudiante et dans l’offre de service aux étudiants.

La FERCA servira toujours de plateau d’apprentissage pour les étudiants en agriculture de la Cité et les étudiants en technique de soins vétérinaire du Collège Boréal. De plus, le rôle que la ferme joue en recherche et en innovation n’est nullement compromis.

Notre objectif en tant qu’organisation qui défend les intérêts des agriculteurs francophones est de nous assurer que notre main d’œuvre future et notre relève sont bien formés et outillés pour faire face aux défis de l’agriculture de l’avenir et nous croyons que le chemin qui sera emprunter par la Cité à partir de 2019 nous mènera dans cette direction.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *