Volume 31 Numéro 22 Le 15 août 2014

La robotique autonome


Le Precision Pacesetter de la compagnie Precision Drone. -Photo courtoisie

Nicolas Witty-Deschamps

Par Nicolas Witty-Deschamps
Chroniqueur
info@journalagricom.ca


L’arrivée d’Internet, du GPS & de la robotique ces dernières années a permis d’énormes avancées en agriculture. Pourtant, l’industrie se bute toujours à de nouveaux défis. Comment produire plus, mieux, en disposant de moins de terre et avec un manque de main d’ouvre et de temps? Sans entrer dans le débat, nous vous présentons une avenue à laquelle s’intéressent plusieurs constructeurs d’équipement et développeurs de technologies agricoles : le drone.

La surveillance des cultures
Le drone est un excellent moyen de garder un œil sur ses cultures, peu importe la taille de l’exploitation. Outil de détection par excellence, il permet de répertorier des dommages ou des manquements nutritionnels dans les cultures. En survolant le champ, il cartographie et géolocalise les différentes zones du champ.

À partir d’un téléphone intelligent, une tablette ou un ordinateur, les agriculteurs et les intervenants peuvent déterminer plus rapidement des moyens d’action pour lutter contre les ravageurs ou améliorer les rendements en appliquant différents intrants. Plusieurs modèles de drone sont disponibles sur le marché : de type avion-planeur, hélicoptère ou multi rotor.

La compagnie Precision Drone propose un drone agricole multirotor : le Precision Pacesetter. Équipé de plusieurs rotors, il permet d’accroître la stabilité de l’appareil lors de prise de photos aux champs. Il dispose d’une caméra haute définition de 11 mégapixels 1080p. Il utilise Google 3D Maps pour le visionnement des cartes. Il peut être piloté en mode manuel ou automatique. La compagnie le présente comme une alternative intéressante à la prise de données manuel sur le terrain afin d’assurer la gestion des animaux au pâturage, la cartographie ainsi que la détection de maladies et de mauvaises herbes au champ, les besoins hydriques des cultures maraichères…
www.precisiondrone.com

La pulvérisation aérienne téléguidée
Yamaha pousse l’utilisation de drone plus loin encore. Grâce à sa capacité de charge de 28 kg, son hélicoptère téléguidé R-Max de 246cc peut traiter et semer des parcelles. Développé pour la riziculture japonaise, il est équipé de deux réservoirs de huit litres et d’une rampe d’épandage de 1,34 m. Deux trémies de 13 litres permettent l’opération de semis.
http://rmax.yamaha-motor.com.au

 

Application mobile

Configurer sa moissonneuse-batteuse avec GoHarvest
L’application mobile GoHarvest de John Deere permet à l’opérateur d’optimiser facilement sa moissonneuse-batteuse et d’avoir toujours à portée de main les paramètres d’ajustement recommandés par le fabricant.

L’application améliore les performances de la batteuse selon le type de récolte, les conditions de terrain et la météo, entre autres. L’opérateur n’a qu’à entrer les informations sur le modèle de moissonneuse-batteuse et le type de culture pour que GoHarvest lui propose les paramètres optimaux pour la culture sélectionnée.

L’application est téléchargeable gratuitement pour les téléphones intelligents et tablettes fonctionnant sous Android et iOS. L’application contient également une section de prise de notes, un menu d’aide ainsi qu’une section disposant des coordonnées de concessionnaire John Deere.
www.deere.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *