Volume 31 Numéro 19 Le 6 juin 2014

L’agriculture 2.0 vue par les lunettes connectées


Les lunettes Google -Photo courtoisie

Nicolas Witty-Deschamps

Par Nicolas Witty-Deschamps
Chroniqueur
info@journalagricom.ca


Plusieurs d’entre vous avez surement entendu parler des fameuses lunettes connectées Google Glass. Depuis, nombre de compagnie se lance dans le développement de lunettes du même type. Celles-ci se composent entre autres d’un écran miniature visible par un œil, d’une caméra vidéo HD, d’un GPS et d’un micro casque intégré.

L’usage est multiple, surtout en milieu urbain, mais on commence à voir les possibilités infinies que ces lunettes peuvent offrir pour agriculture. De fait, plusieurs observateurs pensent que cette nouvelle technologie révolutionnerait l’agriculture, au même titre que les téléphones intelligents sur les fermes.

Les utilités sont multiples : gestion, appels, navigation, prise de photos et vidéos directement dans le champ, l’étable ou l’atelier, la lunette a ce côté pratique d’être petite et portable!

En faisant des réparations sur un tracteur, par exemple, on peut communiquer avec son technicien d’équipement, tout en ayant les mains dans la graisse. Si chacun est munis de lunettes intelligentes, le technicien peut visualiser ce que l’agriculteur voit. Il peut ainsi transmettre les schémas d’assemblage qui s’affichent sur le mini-écran de l’agriculteur, ce qui permet à ce dernier de les consulter et d’en discuter plus en détail. Le tout s’est effectué sans que qui que ce soit ne se soit déplacé!

Plus récemment, en France, l’Association régionale de services aux organismes d’élevage (ARSOE) de Bretagne à développé une application pour compter et identifier les pucerons depuis le champ. L’app utilise les coordonnées GPS de la lunette, combiné à la caméra qui détermine le nombre de puceron sur les plants de soya par exemple. L’application identifie la nuisance et la localisation des pucerons dans le champ. Le tout permet donc d’améliorer la lutte et de prévenir les ravages.

La majorité des constructeurs prévoit mettre en vente leurs lunettes connectées dès cet automne à des prix avoisinant les 500 à 1000$. Reste à savoir quelles innombrables utilités nous leur trouverons au fil du temps sur les fermes ontariennes!

 

L’application Lely FarmVisit
La nouvelle application mobile Lely FarmVisit permet aux éleveurs laitiers de partager les rapports de performance de leur élevage avec leurs conseillers, vétérinaires, nutritionnistes et techniciens laitiers. Celle-ci est compatible avec l’ensemble de la flotte robotique de Lely.

Elle permet de mettre à profit leurs expertises de manière plus efficace et plus rapide. Désormais, les conseillers peuvent contrôler les performances des élevages depuis leur téléphone intelligent chaque fois qu’ils le souhaitent et là où cela s’avère nécessaire.

Différents graphiques présentent la situation actuelle et permettent de la comparer avec les résultats du mois et de l’année précédents. Avec ces informations, il devient facile de voir les tendances et les résultats à améliorer.

De plus, le conseiller peut inscrire des remarques à même les graphiques et peut ensuite les partager avec le producteur. Il est ainsi plus facile de vérifier si la situation s’améliore grâce aux conseils fournis.

En exploitant les informations en temps réel dans les domaines de la production laitière, de l’efficacité de l’alimentation et de la reproduction, les différents conseiller peuvent aider le producteur à atteindre des objectif de production et d’amélioration du troupeau et ainsi gagné en efficacité.

L’application est téléchargeable gratuitement via le Google Play et l’AppStore.

www.lelyt4c.com/fr/outil/FarmVisit

2 réflexions au sujet de « L’agriculture 2.0 vue par les lunettes connectées »

  1. Ping : L’agriculture 2.0 vue par les lunettes co...

  2. Ping : L’agriculture 2.0 vue par les lunettes co...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *