Autres

Lancement de trois vins dans l’Est ontarien

Par Pierre-Alain Blais par Pierre-Alain Blais
info.agricom@atreide.net


Lancement des vins au vignoble du Château Bourget dans l’Est ontarien, le 9 septembre dernier. Dans l’ordre habituel, Paul Doran, ?nologue et Carole Lavigne, horticultrice, les co-propriétaires de l’entreprise, en compagnie de Ely Kisk, artiste-peintre au

Plus de 3000 visiteurs et invités, parmi lesquels le ministre fédéral Don Boudria, des amis, des membres de l’Association des viticulteurs de l’Est ontarien, des amateurs de vin, ont envahi le Château Bourget le dimanche 9 septembre dernier pour célébrer le lancement des premiers vins du jeune établissement viticole est ontarien.

«C’est un grand jour pour notre vignoble, et nous sommes très heureux du public nombreux qui s’est déplacé», a déclaré Carole Lavigne, copropriétaire du vignoble. «Toute notre équipe a travaillé très fort à la préparation de l’événement, et nous sommes ravis de la tournure des choses», a ajouté la viticultrice Lavigne.

Ely Kisk, l’artiste-peintre qui habite maintenant la région, et auteure des peintures qui ornent les étiquettes des vins du Château Bourget, était également sur place pour s’entretenir avec les visiteurs.

De plus, le lancement des vins coïncidait avec le premier week-end Agri-Tour auquel participe le vignoble qui se double d’un verger commercial, le Verger des Pins, dont la saison d’auto-cueillette des pommes bat son plein, il va sans dire qu’il y avait beaucoup d’activités chez les Doran-Lavigne ce jour-là.

Le flot des visiteurs a été continu jusqu’au coucher du soleil, rapporte Paul Doran, co-propriétaire de l’entreprise, à tel point que les hôtes extrêmement fatigués ont dû enjoindre les derniers visiteurs de quitter les lieux la nuit venue. Fait cocasse, M. Doran raconte que le lancement des vins aurait possiblement été la «cause du premier embouteillage d’automobiles de l’histoire du petit village de Bourget», tellement il y avait de véhicules sur le petit rang St-Félix durant l’après-midi.

Trois vins est-ontariens
Deux vins de pommes ont été présentés avec fierté au public, soit «l’Ely», un vin de pomme très doux de style ?vin de glace? dosant 12,7 % d’alcool fait exclusivement de pommes Cortland, «Le Glaneur» un vin plus sec fait de pommes choisies des variétés Macintosh, Paulared et JerseyMac qu’on retrouve sur le verger.

On en a profité également pour lancer le vin rouge «L’Alexandrin», fait de raisins de l’hybride français ?Bacot noir?, élaboré également sur place par l’?nologue Doran à partir de raisins importés du vignoble Lakeview de la région de Toronto. Monsieur Doran compte bien commencer à produire des vins de raisins à partir de la production du vignoble de Bourget dès les vendanges 2001.

«L’an dernier, le vignoble était trop jeune pour offrir des quantités de raisins suffisantes, et puisqu’on voulait commencer à expérimenter avec la production de vins rouges, nous avons pris la décision d’aller chercher quatre tonnes de raisins dans le Sud-Ouest de la province», a expliqué l’?nologue Doran.

Par contre, cette année, Paul Doran a bien hâte d’expérimenter avec les saveurs des cépages de son vignoble et de quelques autres de la région qui ne sont pas équipés pour faire leur propre vin. «Ce sera un hiver intéressant d’essais», a-t-il assuré. Il s’est dit «sérieusement» engagé à produire plusieurs vins qui comprendront des mélanges de cépages de manière à équilibrer les qualités ?nologiques des prochains vins créés au Château Bourget. Entres autres, il aimerait ajouter un vin rosé à la gamme des vins du vignoble.

Une riche expérience gustative
Les propriétaires du vignoble ont voulu préparer un lancement mémorable et différent de la traditionnelle dégustation des vins. En effet, pour compléter l’expérience gustative, un repas léger à base des vins du vignoble a été offert aux visiteurs.

Les services gastronomiques étaient assurés par l’équipe du chef Michel Legault du Marriott Ottawa. Le menu offert aux convives comprenait une sélection de plats mettant en valeurla pomme et les saveurs d’automne, et employant avantageusement les vins doux produits par le Vignoble. On retrouvait de la longe de porc marinée avec du cidre de pomme, accompagnée de poireaux à la crème, d’un potage de courge et de vin de glace ?Ely? aux pommes, et de crêpes farcies aux pommes en dessert. Un délice!

Le chef Legault, qui habite Clarence Creek, caresse un rêve: celui de publier un livre des meilleures recettes glanées dans l’Est ontarien franco-ontarien. En fait, a-t-il confié à Agricom, la récolte des recettes qu’il expérimente personnellement, se déroulerait très bien, et on peut s’attendre à voir ce travail complété d’ici quelques mois.

Les vins à la LCBO?
Les trois vins pourraient être disponibles bientôt dans une sélection de succursales de la Régie des alcools de l’Ontario (LCBO) de la région. Cependant, Paul Doran voit cela beaucoup plus comme une manière de faire connaître davantage les vins du jeune vignoble à un public plus large de la région de l’Est ontarien. «Il est très difficile de faire ses frais avec les règles actuelles de mise en marché de la LCBO, puisqu’ils nous prennent 50% du prix de la bouteille qu’on ne peut pas vendre plus chère qu’au vignoble», a expliqué le viticulteur Doran.
En attendant, on peut se procurer les vins directement au Château Bourget (613-487-2064) durant les heures normales d’affaires. Le Glaneur et l’Alexandrin se vendent en bouteilles de 750 mL au prix de 12 $, alors que le vin-dessert Ely se détaille 9 $ pour une bouteille d’un demi-litre.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *