Le 20 août 2003

Le journal Agricom a vingt ans!

Par Pierre Glaude, éditeur délégué


Vingt ans avec vous! Le journal Agricom, propriété exclusive de l’Union des cultivateurs franco-ontariens vient de passer le cap de ses vingt ans d’existence, le 18 août dernier. C’est vingt ans d’un constant défi de l’information en français en Ontario, de participation aux luttes et aux débats propres aux citoyens ruraux franco-ontariens.
Vingt ans déjà, qui l’aurait cru! En effet, même les plus optimistes d’entre-nous qui étions présents au lancement officiel du journal Agricom le 18 août 1983 au Collège d’Alfred n’auraient osé penser qu’un jour ?la seule revue agricole d’expression française de l’Ontario? franchirait le cap de la vingtaine.

Vingt ans, c’est tout un exploit pour un journal ou une revue communautaire dans un milieu linguistique minoritaire. La plupart des francophones qui vivent en milieu minoritaire se souviennent d’avoir lu un petit journal communautaire qui a fermé ses portes moins de cinq ans après son lancement. Ceux qui connaissent le domaine savent que chaque numéro d’un journal est en quelque sorte un petit miracle!
Agricom était au départ un coup d’audace et une douce folie de jeunesse de deux jeunes Franco-Ontariennes d’Alexandria. Ce coup d’audace a été repris quinze mois plus tard par l’Union des cultivateurs franco-ontariens qui en est depuis le parrain à perpétuité.

Les vingt ans d’Agricom ce sont d’abord vingt ans d’audace mais ce sont aussi vingt ans de travail acharné de la part du personnel ancien et actuel qui n’a jamais compté ses heures ni en soirée, ni en fin de semaine, ni les jours fériés. Agricom n’a jamais manqué une date de tombée en vingt ans. Le verglas, les pannes d’électricité, les cambriolages des ordinateurs, les virus informatiques, les déménagements, les changements de personnel, les crises financières, les grèves de la poste, rien de tout cela n’a eu raison de la détermination de la grande équipe d’Agricom et de son parrain, l’Union des cultivateurs franco-ontariens.

Mais pour vivre vingt ans et demeurer en bonne santé, un journal communautaire francophone en milieu minoritaire doit sûrement avoir un secret. Eh oui! Agricom a bel et bien son secret et après vingt ans on peut le révéler. Le secret d’Agricom, c’est VOUS: la force d’Agricom c’est que VOUS êtes très nombreux à en avoir fait VOTRE affaire. Le secret d’Agricom, c’est qu’il est une oeuvre collective d’une vaste coalition d’agriculteurs, d’annonceurs, de lecteurs, de professionnels de l’agriculture et de l’agroalimentaire, de collaborateurs de tous les métiers et professions qui ont posé généreusement des gestes concrets et soutenus pour que vous puissiez retrouver votre journal agricole franco-ontarien dans votre boîte aux lettres à toutes les deux semaines. Agricom a survécu parce que VOUS avez voulu qu’il vive, parce que VOUS avez décidé que ce média d’information est un outil essentiel à la collectivité agricole et rurale de l’Ontario français, parce que VOUS avez décidé d’y contribuer d’une façon quelconque. Et Agricom sera là tant et aussi longtemps qu’il pourra compter sur votre soutien. C’est promis.

AGRICOM: VINGT ANS AVEC VOUS!

L’autre secret d’Agricom, c’est qu’il sait compter sur les jeunes. Et voici une preuve: Edith Dagenais, l’actuelle conseillère en publicité était âgée d’un an lorsque le journal a été fondé!
Merci! Merci! Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *