Volume 29 Numéro 12 Le 17 février 2012

Le Pérou ouvre ses frontières aux bovins canadiens


Le Pérou a rouvert sa frontière aux importations de bovins vivants canadiens le 21 février.

Par Agricom
redaction@journalagricom.ca


Les éleveurs de bovins et les producteurs de matériel génétique de bovins laitiers pourront dorénavant élargir leur marché et commercialiser leurs produits au Pérou. Le pays d’Amérique latine a rouvert sa frontière aux importations de bovins vivants canadiens le 21 février dernier, a annoncé le ministre de l’Agriculture, Gerry Ritz.

Grâce à l’obtention d’un certificat sanitaire, les exportateurs canadiens peuvent dorénavant expédier au Pérou n’importe quel bovin né après le 1er août 2007. Cependant, le matériel génétique de bovins laitiers représente le gros des ventes prévues.

Le Pérou est un partenaire agrocommercial important du Canada, non seulement pour les exportations de bovins, mais aussi pour celles de céréales et de légumineuses. Les exportations canadiennes de produits agricoles vers le Pérou ont totalisé plus de 247 millions de dollars en 2011.

«Les relations commerciales entre le Canada et le Pérou ont été renforcées de manière significative depuis l’entrée en vigueur, en 2009, de l’Accord de libre-échange, créant du fait même des emplois et favorisant la croissance économique. Depuis lors, notre commerce a augmenté de près de 50 pour cent », a déclaré Ed Fast, ministre du Commerce international.

Les agriculteurs canadiens et péruviens profitent d’un accord de libre-échange (ALE) depuis 2009. Les exportations agroalimentaires vers le Pérou ont augmenté de 42 % par rapport à 2008 au cours de la première année complète suivant l’entrée en vigueur de l’ALE.

Le Pérou, un des rares pays d’Amérique latine dont l’économie a continué de croître depuis la récession de 2008, devrait enregistrer un taux de croissance d’environ 6 % en 2012. Le Pérou devient le septième pays en Amérique latine et dans les Caraïbes à rouvrir son marché aux bovins canadiens, après la Colombie, le Mexique, le Panama, la Barbade, les Bermudes, et le Trinidad et Tobago. Les exportations de bovins vers le Pérou peuvent reprendre immédiatement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *