Volume 33 Numéro 06 Le 6 novembre 2015

L’élevage à l’ère du Big Data


L'ensemble Vel'phone pour la détection du vêlage. Crédit photo: Medria

Nicolas Witty-Deschamps

Par Nicolas Witty-Deschamps
Chroniqueur
info@journalagricom.ca


À l’ère du numérique, les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes en élevage. Ne serait-ce que par la robotique et l’automatisation, elles font partie du décor mais dans la collecte d’informations, on assiste à une véritable révolution. Voici diverses technologies qui caractérisent de plus en plus les élevages d’aujourd’hui.

Le Vel’phone

Le contrôle des vêlages bovins est simplifié avec l’emploi du Vel’phone développé par l’entreprise Medria. En plus de détecter le moment précis du vêlage, le système en informe rapidement l’éleveur. Il consiste en un thermomètre vaginal qui enregistre et communique la température. Son principe d’utilisation est simple. L’éleveur insère le thermomètre et lorsque la température interne s’élève, le thermomètre s’active. Suivant les variations de température interne, le thermomètre envoie un message texte au producteur lui signalant un vêlage attendu dans les 48 heures. Lorsque le thermomètre sera expulsé à cause des contractions, un autre texto sera envoyé pour lui signaler le début du vêlage, et ce en temps réel.

La micropuce

La vache bionique n’est pas pour tout de suite mais la puce électronique développée par la société Biopic pourrait bien changer la donne. Celle-ci permet de suivre précisément et rapidement l’état de santé de chaque animal. Cette micropuce est insérée sous la peau de l’animal et permet de récupérer les données de température et d’acoustique pour un suivi optimal de la santé individuelle des bovins ou des chevaux. Les données ainsi récoltées sont envoyées à un serveur distant qui effectue le traitement de l’information et permet à l’éleveur de visualiser ces dernières rapidement. De plus, le système peut alerter l’agriculteur s’il y a détérioration de la santé, une mise bas ou des chaleurs, entre autres.

Le Moocall

La détection des vêlages au pâturage n’est pas toujours évidente surtout dans l’élevage des bovins de boucherie. Le Moocall est un système de détection qui s’installe temporairement sur la queue de la vache. Son système analyse plus de 600 éléments par seconde ce qui permet en moyenne, de détecter le vêlage une heure à l’avance. Le producteur est averti par message texte, lorsque le capteur détecte un niveau d’activité élevé souvent signe précurseur d’un vêlage. Il dispose d’une batterie rechargeable et permet un meilleur suivi au pâturage, partout où l’on dispose d’une couverture d’onde cellulaire.

Pour l’élevage laitier caprin

Les sociétés AGID et WMB ont mis au point l’identification automatisée des chèvres dans les salles de traite rotatives grâce à l’intégration d’antennes mobiles. Dans le bovin laitier, le concept est déjà bien répandu, mais dans le secteur caprin c’est nouveau. Ce système va automatiser la collecte d’information laitière de l’élevage caprin. À leur arrivée dans le carrousel, les chèvres sont identifiées et les données relatives à la traite sont transmises au compteur de lait individuel. Ce système permettra éventuellement d’intégrer ces données à une base de données de la ferme afin d’assurer un suivi informatisé du troupeau.

Application mobile

Agco Go-Task est une application mobile proposée en lien avec sa technologie Fuse qui s’inscrit dans le virage de l’agriculture de précision et de la gestion de la machinerie. L’application permet un transfert de données sans fil entre la machinerie Agco et les périphériques supportant FMIS (Système de gestion d’information de la ferme). L’application est compatible pour les Iphone et IPad IOS 7 et supérieurs. Elle permet de communiquer avec les machineries disposant des terminaux C1000, C2100, C3000.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *