Autres

Les Américains renforcent la surveillance des maladies animales exotiques

Par Pierre-Alain Blais, agronome Pierre-Alain Blais, agronome
info.agricom@atreide.net


L’Âge de l’innocence a pris fin’ Les producteurs agricoles américains, ainsi que le personnel d’enquête et de laboratoire impliqué dans la détection et l’identification des cas de maladies animalesexotiques ont été enjoints de renforcer leur vigilance au lendemain de l’attaque terroriste survenue mardi le 11 septembre dernier.
Les États-Unis renforcent ainsi leurs procédures de surveillance des maladies animales exotiques afin de s’assurer qu’aucune de ces maladies potentiellement dévastatrices ne soit intentionnellement introduite par des terroristes.

En effet, une directive émanant du Département américain de l’Agriculture (USDA), demande d’accroître la surveillance de tous les cas suspects, même ceux qui paraissent des canulars, et de les traiter avec une extrême précaution. On insiste sur le fait qu’on ne devra fermer les yeux sur aucun cas suspect de maladie animale exotique.
Le USDA a réitéré l’importance de porter l’équipement de protection personnel approprié lors de l’examen d’animaux et de carcasses suspects, et lors du prélèvement des échantillons nécessaires aux fins d’analyses, et cela tant et aussi longtemps qu’on n’aura pas pu écarter définitivement l’hypothèse d’une maladie étrangère.

On devra également porter une attention toute spéciale aux «zones de concentration» que constituent les grandes exploitations de production avicole et bovine. Le dépistage hâtif demeure la clé d’un programme de lutte qui minimisera l’impact potentiel de telles maladies exotiques sur l’agriculture américaine, conclut la directive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *