Volume 30 Numéro 11 Le 8 février 2013

Les conservateurs accusent Kathleen Wynne d’instabilité


Photo I Lessard

Isabelle Lessard

Par Isabelle Lessard
Rédactrice en chef
redaction@journalagricom.ca


Les députés conservateurs de l’Est ontarien accusent la nouvelle première ministre, Kathleen Wynne, de jouer au yoyo avec les enjeux agricoles. En conférence de presse sur une ferme de Navan le 1er février, la députée provinciale de Nepean-Carleton, Lisa MacLeod, a affirmé que Mme Wynne n’était pas la personne désignée pour occuper le poste de ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales.Lisa MacLeod a exigé une clarification des intentions de la première ministre.

« Elle annonce qu’elle sera ministre de l’Agriculture et première ministre pour ensuite abandonner cet engagement et revenir à moitié sur cette promesse », a déploré la députée, faisant allusion à l’engagement qu’avait pris Mme Wynne le 1er décembre lors d’un débat entre les aspirants-chefs du Parti libéral.

La députée de Don Valley West et première ministre désignée soutenait qu’il serait essentiel pour elle d’avoir une meilleure perspective de la ruralité agricole et rurale pour pouvoir adopter des lois favorisant le développement des communautés rurales.

« Le gouvernement libéral n’est tout simplement pas intéressé par les collectivités rurales de l’Ontario », a commenté Mme MacLeod, devant un petit groupe d’agriculteurs et de journalistes.

«Nous n’avons pas besoin qu’un député de la communauté urbaine de Toronto vienne dire à la population rurale ontarienne ce qu’il faut faire. Nous aurions plutôt besoin de quelqu’un de l’Ontario rural à la table », a-t-elle renchéri. Selon elle, les agriculteurs « ne veulent pas d’un gouvernement qui relègue le travail important qu’ils effectuent en nourrissant nos communautés et en créant une économie viable soir abandonné sur la banquette arrière ».

Au moment de mettre sous presse, la première ministre tenait justement une conférence de presse pour lever l’ambiguïté sur cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encre. Au cabinet de Mme Wynne, on nous a confirmé que la nouvelle chef du Parti libéral allait effectivement prendre la charge du ministère de l’Agriculture immédiatement après son assermentation, et ce, pendant une période d’un an.

Questionné sur ce qu’allait devenir du ministre actuel de l’Agriculture, Ted McMeekin, le porte-parole, Blane McPhail n’a pas voulu nous révéler s’il allait hériter d’un autre ministère ou s’il allait reprendre son poste de ministre une fois que la période d’un an se sera écoulée. Le nouveau cabinet sera annoncé le 11 février.

Rappelons que M. McMeekin avait appuyé Mme Wynne lors de sa campagne. Il avait alors confié que « Kathleen Wynne comprend les enjeux auxquels ont à faire les résidents des milieux ruraux et les agriculteurs. Elle s’est engagée à répondre à leurs besoins. »

Priorités
Dès sa première année, Madame Wynne voudrait réintroduire le projet de loi sur les aliments locaux (Ontario Local Food Act) et ferait également une priorité de l’industrie des courses de chevaux.

Au cours de sa campagne pour briguer le poste de première ministre, Mme Wynne avait également annoncé vouloir augmenter le niveau d’autorité des municipalités par rapport à cette industrie.

Finalement, elle compte faciliter la tâche des gestionnaires d’entreprises agricoles en simplifiant les régulations de l’industrie agricole, en renvoyant le système de taxations notamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *