Volume 30 Numéro 20 Le 21 juin 2013

Les détails de Cultivons l’avenir 2 dévoilés


Par Julie Bellefeuille
info@journalagricom.ca


Depuis son lancement en avril, plusieurs sessions d’informations ont eu lieu dans le but d’expliquer aux agriculteurs l’objectif et les nouveautés du cadre stratégique Cultivons l’avenir 2 (CA 2). Agricom a assisté à l’une d’entre elles le 7 juin au Campus d’Alfred, la seule présentée en français en Ontario, et vous résume la présentation.

Tel que décrit dans l’Agricom du 12 avril, l’innovation, la compétition et le développement des marchés agroalimentaires et des produits agricoles canadiens sont les trois grandes lignes directrices du cadre stratégique CA 2 dont pourront bénéficié les producteurs, les transformateurs et les organisations pour les cinq prochaines années.

Afin d’améliorer le programme et de satisfaire le public cible, certaines nouveautés ont été créées dans cette nouvelle version du cadre stratégique. Grande nouveauté : on accordera dorénavant du financement aux projets les plus innovateurs, alors que dans la première version du programme, les montants étaient distribués selon un système de premier arrivé, premier servi.

Afin de miser sur le renforcement des capacités et la mise en œuvre de projets, Cultivons l’avenir deux prévoit le partage des coûts de plusieurs dépenses effectuées par les entreprises agroalimentaires qui répondent aux grandes orientations du programme.

Ainsi, au chapitre du renforcement des capacités, on prévoit partager la moitié des coûts des producteurs et des transformateurs qui suivront des formations ou encore engageront des experts pour favoriser le transfert de connaissances et de compétences. Quant aux organisations, celles-ci pourront obtenir un remboursement allant jusqu’à 75 % de leurs dépenses admissibles.

De plus, on prévoit financer à 35% la mise en œuvre de projets par les producteurs et les transformateurs, et de l’ordre de 50% pour les organisations. Ainsi, ils pourront aussi obtenir de l’aide avec l’élaboration et l’évaluation de plans de transfert de ferme, de gestion des pâturages, pour ne nommer que ceux-là.

Si le projet est considéré comme novateur, donc à caractère unique en son genre et original, ce financement sera bonifié à 50 % pour les producteurs et les transformateurs, et à 75 % pour les organisations.

Les trois groupes cibles (producteurs, transformateurs et organisations et partenariats) pourront commencer à envoyer leur demande de financement dès le 26 juin, alors que pour les projets de mise en œuvre a première période de réception s’échelonne du 9 septembre au 24 octobre.

Parmi les différents ateliers de formation étant déjà disponibles, on retrouve le Plan agroenvironnemental (PAE), Faites fructifier les profits de votre ferme, la traçabilité et la salubrité des aliments ainsi que la biosécurité qui sera disponible en automne 2013. CA 2 offre aussi les formations de manière électronique via Webex.

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation de l’Ontario (MAAO) travaille en partenariat avec l’Association pour l’amélioration des sols et des récoltes de l’Ontario et le Conseil de l’adaptation agricole afin de pouvoir offrir CA 2 à l’industrie. Le MAAO administrera les programmes destinés aux transformateurs, tandis que l’ASSRO travaillera avec les producteurs et le Conseil de l’adaptation agricole les organisations et partenariats.

Un guide comprenant une liste complète des critères et de descriptions sera disponible sur le site Web de Cultivons l’avenir 2, ontario.ca/cultivonslavenir2 à compter du 26 juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *