Volume 25 Numéro 12 Le 20 février 2008

Les foires agricoles de Prescott et Russell veulent leur part

Par par André Dumont, collaborateur régulier, Journal Agricom


Jeff LeRoy et Theresa Wever sont venus demander une subvention aux Comtés unis de Prescott et Russell. Photo ©Agricom

L’ORIGNAL ? Les trois sociétés d’agriculture de Prescott et Russell unissent leur voix pour demander une subvention de 50 000$ des Comtés unis de Prescott et Russell.

L’argent servirait à la restauration des bâtiments d’exposition et à la publicité pour les foires agricoles de Vankleek Hill, Riceville et Russell.

« Nous aimerions établir un partenariat avec les Comtés unis qui nous permettrait d’améliorer nos bâtiments et de continuer à croître », a déclaré la présidente de la Foire de Russell, Theresa Wever, lors d’une présentation à L’Orignal le 12 février dernier.

Les sociétés d’agriculture de la région n’avaient jamais demandé de fonds pour leurs foires au gouvernement municipal régional auparavant. Elles se contentaient de sommes accordées par leurs municipalités respectives et de subventions provinciales ou fédérales.

Toutefois, la nouvelle à l’effet que L’écho d’un peuple recevrait cette année 50 000$ des Comtés unis pour la cinquième saison de son méga-spectacle sur l’histoire des Franco-Ontariens a mis la puce à l’oreille des sociétés d’agriculture. L’an passé, les Comtés unis avaient versé 30 000$ à L’écho d’un peuple.

Mme Wever était accompagnée de Jeff LeRoy, de la Vankleek Hill Agricultural Society et de Catherine Clemens, de la Riceville Agricultural Society. Elle a fait valoir que les foires agricoles contribuent à attirer les touristes, conserver le patrimoine bâti et éveiller la population aux réalités de l’agriculture.

Si les sociétés d’agriculture ont vu le jour pour éduquer les agriculteurs, leur avenir se trouve plutôt du côté des non-agriculteurs, a expliqué Mme Wever.

« La majorité des gens qui fréquentent nos foires ne vivent plus sur des fermes. Une partie d’entre eux pourrait être qualifiée d’illettrés agricoles. »

« Je suis certainement d’accord avec vous quand vous dites que les populations urbaines ne savent rien de l’agriculture », a déclaré le maire de La Nation, Denis Pommainville. Celui-ci a demandé aux sociétés d’agriculture de soumettre leurs budgets et une liste de besoins pour la réfection de leurs bâtiments.

La demande de 50 000$ a recueilli l’appui explicite des maires Robert Kirby, de Hawkesbury et de Jean-Yves Lalonde, d’Alfred et Plantagenet. La demande sera étudiée dans le cadre de la préparation du budget 2008 des Comtés unis.

Seul le maire de Hawkesbury, Jeanne Charlebois, s’est dit opposé à la subvention. « Nous sommes responsables de l’argent des contribuables. Si on commence à la donner [aux organisations], où nous arrêterons-nous’ »

Mme Charlebois s’était aussi opposée à la subvention de 50 000$ et à la ligne de crédit de 400 000$ accordée à L’écho d’un peuple en janvier dernier.

Son conseil municipal a néanmoins appuyé à l’unanimité une résolution d’appui à la demande des Comtés unis pour l’obtention du Concours international de labour 2011. L’événement aurait lieu dans le comté de Prescott. Comme Hawkesbury en est la seule ville d’importance, elle recueillerait une bonne part des retombées économiques.

Les trois sociétés d’agriculture voudraient se partager la subvention comme suit: 20 000$ à chacune des foires de Russell et Vankleek Hill et 10 000$ pour celle de Riceville.

Ces foires reçoivent respectivement 10 000, 9000 et 1000 visiteurs en moyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *