Volume 30 Numéro 06 Le 9 novembre 2012

Les gouvernements paieront le transport


Les gouvernements de l'Ontario et du Canada ont annoncé le 3 novembre une aide financière pour le transport du foin vers l'Est ontarien.

Par Isabelle Lessard, journaliste
redaction@journalagricom.ca


L’aide gouvernementale attendue depuis des semaines par les organisateurs du projet HayEast 2012 et les producteurs agricoles de l’Ontario a finalement été annoncée le 3 novembre. Les gouvernements fédéral et provincial ont octroyé 500 000 $ et ont créé un fonds de contrepartie (matching) pour les dons offerts par les entreprises canadiennes en aide aux agriculteurs qui ont le plus souffert de la sécheresse.

 

Les deux ministres de l’Agriculture, Ted McMeekin et son homologue canadien Gerry Ritz, se sont entendus pour partager à parts égales les frais de transport des balles de foin provenant des provinces de l’Ouest jusqu’à concurrence d’un demi-million $.

 

L’expédition par camion et par train causait tout un mal de tête aux organisateurs. « Les agriculteurs de l’Ouest canadien ont contribué ce qu’ils ont pu au programme, mais le défi est de payer les coûts élevés de transport du foin à travers le pays, a confié Niac Kuyek, directeur général de l’Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan qui est aussi l’organisateur de HayEast 2012. Fort de cet appui des gouvernements, nous pourrons agir aussi rapidement que possible pour acheminer le foin vers ceux qui en ont grandement besoin ce mois-ci. »

 

Depuis le début de la campagne, les éleveurs ontariens ont demandé plus de 60 000 balles de foin pour arriver à nourrir leur bétail cet hiver.

 

 « C’est une excellente nouvelle pour les centaines d’agriculteurs qui ont fait une demande pour obtenir du foin, a déclaré Mark Wales, président de la Fédération de l’Agriculture de l’Ontario. Cet appui des gouvernements canadiens et de l’Ontario aidera considérablement les producteurs de bovins à passer l’hiver sans avoir à se départir de leurs animaux. »

Dons

Il reste maintenant à convaincre la population et les entreprises à donner généreusement pour venir en aide à un plus grand nombre d’éleveurs puisque tous les dons monétaires seront doublés, jusqu’à un maximum de 2,5 millions $.

 

D’ailleurs, la compagnie Agrium a fait un don significatif de 20 000 $ à la fin du mois d’octobre, un montant qui a été séparé entre la Saskatchewan et l’Alberta, où les agriculteurs répondent en grand nombre.

 

Il s’agit d’un retour d’ascenseur pour ces deux provinces dont les agriculteurs avaient reçues à leur tour l’aide de milliers de producteurs agricoles de l’Est du Canada lors de la sécheresse qui avait frappé leur région en 2002.

 

Plus tôt cet automne, Agricom vous apprenait que le gouvernement canadien allait accorder un report d’impôts sélectif pour les éleveurs ayant été dans l’obligation de se départir de plusieurs têtes de bétail par manque de fourrage. L’initiative avait cependant été perçue comme trop limitative et plusieurs agriculteurs dans le besoin n’étaient pas admissibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *