Volume 30 Numéro 14 Le 29 mars 2013

Les OGM boudés par les consommateurs ?


Photo Bigstock

Isabelle Lessard

Par Isabelle Lessard
Rédactrice en chef
redaction@journalagricom.ca


Une grande chaîne alimentaire a annoncé son projet d’obliger ses fournisseurs à indiquer toute trace d’OGM dans leurs aliments. Whole Foods Market donnera cinq ans à ses fournisseurs pour ajouter la mention « contient des OGM » ou « pourrait contenir des OGM » sur leurs produits, sans quoi ils seront bannis de la chaîne.

Le supermarché se dit être fier d’être la première chaîne alimentaire à imposer un délai à ses fournisseurs afin d’être complètement transparent à l’égard des produits contenant des traces d’aliments génétiquement modifiés.

Selon La Terre de chez nous, la chaîne américaine prétend avoir observé une hausse de 15 à 30 % des ventes de ses aliments ne contenant pas d’organismes génétiquement modifiés.

Depuis plusieurs années, Whole Foods Market a entrepris un virage important quant à l’identification des OGM. Sa marque maison 365 Everyday Vallue propose de nombreux produits exempts d’organismes modifiés génétiquement.

La chaîne vend actuellement 3 300 produits exempts d’OGM, provenant de 250 marques différentes. Il s’agit selon elle d’une première en Amérique du Nord.

En Ontario, Whole Foods possède seulement quatre succursales, soit à Toronto, Markham, Mississauga et Oakville.

Cette nouvelle exigence s’inscrit donc dans cette vague de transparence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *