Volume 30 Numéro 19 Le 7 juin 2013

Les producteurs maraîchers désavantagés par les prix trop élevés


Photo I Lessard

Par Josianne Haspeck, collaboratrice


Vingt-deux millions de dollars. C’est la somme estimée par l’Association des producteurs de fruits et légumes de l’Ontario (OFVGA) et payée en plus par les agriculteurs chaque année pour les produits de protection des cultures par rapport à leurs concurrents américains. Et cet écart pourrait être plus important encore.

L’OFVGA en est venu à cette conclusion à la suite d’une analyse des données d’une enquête réalisée en 2012 par le campus de Ridgetown de l’Université de Guelph. Celle-ci portait sur les prix moyens des principaux facteurs de production agricole aux États-Unis et en Ontario. Le carburant, l’engrais et 28 autres produits de protection des cultures faisaient partie des données en plus des résultats de la plus récente enquête sur l’utilisation de pesticides menée par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAAO).

L’analyse effectuée par l’Association démontre que seulement trois des 28 produits sont vendus à prix inférieur en Ontario. Il s’agit de l’herbicide liquide RoundUp Weather Max, l’insecticide à large spectre Guthion Solupak et le fongicide Dithane DG Rainshield. Tous les autres produits sont vendus plus cher en Ontario qu’aux États-Unis, indique-t-on par voie de communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *