Volume 28 Numéro 18 Le 18 mai 2011

Les tendances horticoles 2011


Par Isabelle Lessard, Agricom
info.agricom@lavoieagricole.ca


Les centres jardins et les pépinières ont ouvert leurs portes et les jardiniers amateurs commencé à dévaliser les serres remplies à bloc par les producteurs horticoles. Mais quelles sont les tendances et les nouveautés 2011 ? Quelles fleurs et quelles couleurs ont la cote cette année ? Nous avons arpenté le terrain pour vous.

Nouveautés et tendances

Les hybrideurs font des pieds et des mains chaque année pour rendre le jardinage plus accessible et facile pour tous. Ils développent sans cesse des variétés vigoureuses qui tolèrent entre autres la sécheresse, ainsi que les grandes chaleurs estivales. Certaines plantes qui autrefois ne supportaient que des endroits ombragés sont maintenant modifiées pour accroître leur tolérance à l’ensoleillement. C’est le cas par exemple de certains cultivars de coléus. Il a donc fort à parier que ces plants seront en demande dans les pépinières de la région.

Toujours à l’affût des nouvelles modes, les horticulteurs ont également dû ces dernières années s’adapter à l’émergence des nombreuses émissions culinaires. Dans les centres jardins, les fines herbes et les plants de légumes ont la cote.

Les paniers suspendus et les jardinières pré-agencées sont très recherchés par les jeunes horticulteurs. Ces derniers cherchent des pots déjà garnis de fleurs qu’ils n’auront qu’à déposer sur le patio pour embellir leur aménagement extérieur.

Coups de cœur

Chez les annuelles, l’une des nouveautés surprenante de cette saison est l’ostespermum « White Spoon », dont l’extrémité des pétales forme une cuillère. Sa couleur éclatante blanche, teintée de mauve, saura certainement mettre du piquant dans votre plate-bande.

De plus, si vous désirez que votre plate-bande soit reconnue comme une carte de mode par vos voisins, Madame Carrier suggère de consulter la liste des « Exceptionnelles ». Ces annuelles sont évaluées par jury qui détermine quelles fleurs remporteront la palme d’or cette année. Elles sont sélectionnées en fonction de plusieurs critères, dont leurs caractéristiques, leur facilité d’entretien et leur respect de l’environnement. Voici les « Exceptionnelles » de 2011 :

Angelonia angustifolia ‘Carita™ Raspberry’
Begonia tuberhybrida (multiflora) ‘New Star® Red’
Begonia x ‘Gryphon’
Colocasia esculenta ‘Mojito’
Cyperus papyrus ‘Little Tut’
Echinacea purpurea ‘PowWow™ Wild Berry’
Mecardonia x ‘GoldDust’™
Petunia x Rhythm & Blues (‘Balperblues’)

Les vivaces aussi surprennent par leurs couleurs et leurs formes originales. C’est le cas des échinacées « Hot Papaya » dont tous les chroniqueurs horticoles font les éloges dernièrement. Elle séduit par sa teinte orangée et ses doubles fleurs qui font d’elle l’une des plantes vivaces qui ont le plus la cote cette année. Vous vous laisserez assurément tenter par son charme.


Les couleurs à la mode

Pour ne pas vous tromper, il vous suffit de connaitre les tendances design estivales. « Les tendances en terme de couleurs suivent les modes de vêtements, affirme Nadia Carrier, copropriétaire des Serres M. Quenneville. Le rouge ne se démode pas et les teintes de violet et mauve sont très tendance », poursuit-elle. Quant aux jardinières pré-agencées, les couleurs monochromes sont recherchées, c’est-à-dire que les teintes de couleurs des fleurs seront toutes dans la même catégorie.

Les jardiniers selon leur âge

Selon Nadia Carrier, on retrouve 3 types de clientèle dans les centres horticoles : les babyboomers, les jardiniers plus jeunes, dont font partie les familles, et les débutants qui en sont à leur première saison estivale dans leur nouvelle demeure.

Le type de clientèle influence grandement les suggestions que proposent les experts horticoles à leurs clients. Par exemple, les horticulteurs plus expérimentés, tels les babyboomers et les personnes âgées, ont tendance à s’orienter vers des classiques. On peut penser entre autres à différents cultivars de marigold ou de géraniums, ainsi qu’aux arbustes de tout genre.

Quant aux clients plus jeunes, ils se préoccupent un peu moins des sortes de fleurs en particulier puisqu’ils sont à la recherche de modèles déjà agencés, telles les jardinières complètes. C’est donc aux pépiniéristes que revient les tâches de la création et de l’agencement. Ils forment cependant une clientèle très fidèle qui revient souvent plusieurs fois par saison pour faire de nouveaux achats.

En ce qui concerne les jeunes débutants, ils constituent une clientèle infidèle, mais particulièrement bien informée qui fait ses choix en fonction de certaines tendances technologiques et environnementales. De fait, ils magasinent préalablement de façon très consciencieuse sur le Web et ils consultent des magazines avant de se présenter en pépinière pour faire leurs emplettes. De plus, ils sont prédisposés à faire des choix écologiques auxquels les pépiniéristes doivent constamment s’adapter. « La fameuse boîte blanche [en styromousse – non-recyclable] est beaucoup moins demandée, explique Madame Carrier. C’est la dernière année que nous en aurons puisque dans deux semaines, nous aurons un nouveau format de boîte de 9 multi-cellules que les gens pourront mettre directement dans le bac recyclage. » Elle soutient également que ces jardiniers posent beaucoup de questions sur le type de produits qui ont été utilisés pour l’entretien des plantes qu’ils achètent puisqu’ils ont un penchant pour l’agriculture biologique ou naturelle. Cette tendance va d’ailleurs dans le même sens que la hausse de la popularité des engrais, herbicides et pesticides écologiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *