Volume 38 Numéro 5 - Le 18 décembre 2020

Louer ou acheter son équipement agricole ?



Par Julyen Renaud

Est-il préférable de louer ou d’acheter son équipement agricole ? Le 24 novembre dernier, Grain Farmers of Ontario (GFO) a organisé un webinaire pour clarifier la question et fournir aux agriculteurs présents en ligne, l’information sur ce qu’il faut savoir avant d’acheter ou louer de la machinerie. La présentation de M. Lance D. Stockbrugger, comptable professionnel agréé (CPA), s’intitulait Maximize your Purchasing Power (Maximisez votre pouvoir d’achat).

M. Stockbrugger a exercé la profession de comptable à temps plein durant plus de 15 ans dans sa province natale de la Saskatchewan en plus de s’occuper de sa ferme. Aujourd’hui, il consacre la majeure partie de son temps à ses champs. En cette année marquée par la pandémie de la COVID-19, on a pu assister à ce qu’il avouait être sa première visioconférence, nouvelles réalités obligent. Il a entre autres donné plusieurs exemples afin de résumer s’il s’avère plus avantageux de louer ou d’acheter ses machinerie et ses équipements.


Pourquoi louer ?
Lance Stockbrugger le mentionne d’entrée de jeu : l’équipement agricole coûte de plus en plus cher. À ses yeux, c’est l’une des raisons principales pour lesquelles davantage d’agriculteurs se tournent vers la location. Selon lui, louer peut devenir intéressant si vous cherchez à acquérir plusieurs appareils dans le but de procéder à une expansion, ou si vous vous partez en affaires, car c’est sans doute la façon la moins coûteuse et la plus facile de débuter.


En fait, selon M. Stockbrugger, la location sert deux buts principaux : amoindrir les risques financiers et réduire les besoins en liquidités pour procéder à l’acquisition d’équipement. Si vous ne possédez par les 25 % d’acompte habituel pour y aller avec un achat, ou si vous n’avez pas de quoi faire un échange en valeur qui équivaudrait à cette somme, la location devient certainement une option viable. Toutefois, le désavantage lorsqu’on loue de l’équipement agricole, c’est qu’il ne nous appartient pas. Ainsi, l’équipement que vous louez ne contribue pas à faire accroître votre valeur nette (equity).


Pourquoi acheter ?
Tout d’abord, en achetant vous accumulez des biens et donc des capitaux. De plus, lorsque vous achetez votre équipement, vous pouvez bénéficier de taux d’intérêt variables ou fixes. Quand vous le louez, ceux-ci sont généralement fixes. Lance Stockbrugger mentionne aussi qu’il peut être intéressant d’acheter votre équipement avec un plan de financement à taux variable si vous êtes d’avis que les taux d’intérêt seront sujets à baisser dans les prochaines années.


En novembre 2018, de nouvelles mesures ont été prises et sont venues modifier les règles de la déduction pour amortissement (DPA). L’incitatif à l’investissement accéléré est l’une de ces mesures. Par celle-ci, la règle de la demi-année a été suspendue. Celle-ci traitait les actifs comme s’ils avaient été achetés au milieu de l’année. Les biens normalement admissibles à cette règle sont maintenant admissibles à une DPA bonifiée correspondant à trois fois la déduction normale de la première année. Selon M. Stockbrugger, cela fait en sorte qu’acheter sa machinerie est nettement mieux que la louer. Toutefois, il rappelle qu’acheter son équipement vient avec davantage de risques, ne serait-ce que parce que l’on doit mettre plus d’argent sur la table au début du processus d’acquisition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *