Volume 29 Numéro 05 Le 19 octobre 2011

Michel Chénier, un coopérateur hors pair

Par Isabelle Lessard, journaliste
redaction@journalagricom.ca


La Coopérative agricole d’Embrun a le vent dans les voiles. C’est le moins qu’on puisse dire depuis l’arrivée en poste de son président, Michel Chénier. Depuis 1997, il a réussi à faire doubler le montant des ventes, à augmenter de 25 % le nombre de membres et à accorder une ristourne de 2 millions de dollars aux membres. L’homme a reçu un prix le 19 octobre dernier en reconnaissance du travail accompli ces dernières années.

Lors de son gala organisé au Royal Botanical Gardens de Burlington, l’organisme Ontario Co-operative Association a tenu à souligner le travail de quelques-uns de ses membres pour leur apport au sein du réseau coopératif de l’Ontario. Michel Chénier a ainsi reçu le prix Coop Spirit Award, en compagnie de dix autres acteurs du milieu.

« C’est une grande récompense et un privilège d’avoir été nommé par le conseil d’administration de la Coopérative d’Embrun, souligne M. Chénier. C’est toujours un honneur de se voir reconnu par ses pairs », poursuit-il.

Depuis l’arrivée de Michel Chénier à la tête de la coopérative agricole en 1997, celle-ci ne cesse de cumuler les succès et ses implications dans la communauté se comptent par dizaines annuellement. « Financièrement, ça va très bien », assure-t-il à l’Agricom. Et qui dit bien-être financier dans une coopérative veut aussi nécessairement dire que les résultats se font sentir partout dans la communauté de l’Est ontarien. De nombreuses sessions de formation pour les membres ont été organisées et des milliers de dollars ont été retournés à la communauté sous forme de dons à des centres récréatifs et culturels, ainsi qu’à des hôpitaux.

Nul ne pourra le nier, Michel Chénier a le mouvement coopératif tatoué sur le cœur. Il en parle avec grand intérêt et croit fermement que le rassemblement de plusieurs personnes ayant un objectif commun peut faire un bien immense à une collectivité. « La coopérative d’Embrun, c’est 300 employés et c’est un moteur économique d’importance pour Prescott-Russell. Ça apporte un roulement dans la vie économique de notre région », dit-il fièrement.

L’homme a aussi apporté son soutien aux coopératives nord-américaines au fil des années et il a de plus reçu une reconnaissance d’excellence de Growmark. Il joue également un rôle très actif dans d’autres organisations coopératives telles que le Conseil de la coopération de l’Ontario, le Association of Cooperative Educators et le Canadian Co-operative Association.

Bref, Michel Chénier a contribué au fleurissement de coopératives locales et de communautés locales, tant en Ontario et au Canada qu’à travers le monde.

Comptable agréé, administrateur agréé et détenteur d’un baccalauréat en administration des affaires, le président a d’abord fait ses preuves dans le secteur financier, plus particulièrement à la Fédération des caisses Desjardins du Québec, avant de poursuivre sa carrière à Embrun.

L’Ontario compte plus de 1 300 coopératives qui sont présentes dans plus de 400 communautés locales. Ces coops emploient plus de 15 500 personnes et sont supportées par un réseau de 49 000 bénévoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *