Notre périple à Pain Court dans Chatham-Kent


Le 101e Concours international de labour se tenait dans la village francophone de Pain Court dans la municipalité de Chatham-Kent dans le sud de la province. Photo : Courtoisie IPM 2018.


Par Geneviève Souligny – communication@ucfo.ca

La 101e édition du Concours international de labour (CIL) se tenait à Pain Court dans la magnifique municipalité de Chatham-Kent. L’Union des cultivateurs franco-ontariens et le journal Agricom étaient sur place pour accueillir les quelque 80 000 personnes qui ont visité la région.

Tout d’abord, parlons de la municipalité de Chatham-Kent. Les terres de cette région sont extrêmement fertiles. Sans surprise que plus de soixante-dix variétés de fruits et de légumes y soient cultivées. Les plus connues sont la culture des choux de Bruxelles, de tomates et de betteraves à sucre. La région est aussi reconnue pour son développement dans la semence de maïs. En 2017, 400 producteurs produisaient dix-neuf parcelles de 400 acres de maïs de semence. Il y a aussi dans la municipalité les sièges sociaux canadiens de Pionner, Pride et Maizex.

La région est reconnue pour plusieurs de ses attraits, en voici deux qui ont marqué notre passage.

La transformation de tomates à Dresden

Dresden, nommer ainsi en s’inspirant de la ville du même nom en Allemagne est un village dans la municipalité de Chatham-Kent. Le climat du sud de l’Ontario encourage donc l’excellente culture de tomates. Un autre facteur encourageant cette production est la proximité de l’une des plus grosses usines de transformations de tomates au Canada situé à Dresden. D’après le Chatham Daily News, l’Usine ConAgra Food est approvisionnée par vingt-cinq producteurs locaux. Au total, 3000 acres de ce fruit fournissent l’usine pour transformer et canner en produit Hunt’s et Aylmer plus de 118 000 tonnes de tomates annuellement.  Les récoltes qui ont commencé dès la fin du mois d’août et qui durent encore expliquent le déplacement de plusieurs tracteurs avec leurs chariots remplis de tomates qui sillonnent les rues du comté de Kent. Les tracteurs sont placés en rang d’oignons par vingtaine devant l’usine.

 Éoliennes

Tout près d’un grand cours d’eau comme le lac Érié, Chatham-Kent était un endroit tout désigné pour un projet d’éoliennes. Elles sont visibles par centaine, surtout le soir quand l’horizon est peinturé de clignotants rouges. Le projet fonctionne bien et ajoute un décor unique à la région. Cependant, certains y gardent un goût amer. Pour une portion d’agriculteurs dans le nord de la municipalité l’installation d’une éolienne semble avoir bouché et impacté leur puits, entre autres par le battage de pieux. Leur eau qui fut toujours potable est maintenant grise ou noire et contient des métaux toxiques. L’enjeu est de taille et des groupes de citoyens militent et mettent de la pression sur le gouvernement pour qu’il règle la situation. 

IPM/CIL 2018

Enfin, parlons de Pain Court. Village hôte du CIL, Pain Court fait l’unanimité sur deux points: il s’agit d’une communauté agricole et d’une communauté francophone. En quittant les lieux du site, on pouvait y voir ce message : «Thank you for visiting our beautiful french farming community.» Recevoir un Concours international de labour signifie beaucoup d’organisation pour un village. Nous levons notre chapeau au comité d’organisation et aux milliers de bénévoles impliqués de près ou de loin dans l’événement. L’équipe a su très bien gérer la pluie et les vents qui ont frappé les lieux. Après la journée de jeudi qui fut écourté suite à toute la pluie qui a rendu les chemins du champ, boueux, glissants, voire dangereux, un épandeur à fumier répandait du paillis dans les rues du village de tente. Les 80 000 visiteurs ainsi que les 600 exposants se sont sentis très bien accueillis. Merci à tous!

Francophonie 

La francophonie est bel et bien présente dans le sud de la province.

Le jeudi 20 septembre avait lieu la journée francophone sur les lieux du CIL. Bien que la journée fût écourtée par la pluie, nous avons pu rencontrer des élèves des écoles de Pain Court, Grande Pointes et Sarnia. Tous tournaient la tête vers le drapeau vert et blanc de notre kiosque qui leur était clairement familier.

2019 : Verner 

L’an prochain le CIL aura lieu à Verner dans la municipalité du Nipissing Ouest. Plusieurs des membres du comité organisateur de 2019 étaient sur place pour inviter les gens dans leur coin de pays ainsi que pour se jumeler à un membre de l’équipe de Pain Court pour se familiariser avec les tâches qu’ils auront à faires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *