Volume 30 Numéro 18 Le 24 mai 2013

Nouvelle norme de biosécurité pour l’abeille


Photo archives

Par Agricom


L’industrie apicole canadienne s’est dotée d’une nouvelle norme nationale de biosécurité à la ferme. Ce document, bien que son application ne soit pas obligatoire,  vise à aider les 7 700 apiculteurs à mieux gérer la propagation de parasites, d’insectes nuisibles, d’agents pathogènes et de prédateurs.

Son utilisation servira entre autres à mieux gérer la santé des abeilles et mieux guider les producteurs de miel, de même que les éleveurs d’abeilles mellifères, d’abeilles découpeuses de la luzerne et de bourdons, dans leurs opérations.

Selon le ministre de l’Agriculture Gerry Ritz, une telle norme était devenue indispensable pour les apiculteurs puisque trop de cultures d’importance dépendent de la bonne pollinisation par les abeilles, dont la production maraîchère et de grandes cultures pour ne nommer que ceux-là.

« Il est important de protéger la santé des abeilles afin de protéger l’industrie apicole et les industrie agricoles canadiennes qui en dépendent », a-t-il déclaré le 8 mai.

Selon Statistiques Canada, l’apport annuel des abeilles domestiques à la valeur des récoltes peut atteindre jusqu’à 1,7 milliard $, tandis que la récolte de miel de 2010, par exemple, a été évaluée à 146 millions $.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments estime que les bons principes de biosécurité décrits dans cette norme permettra non seulement d’accroître la sécurité alimentaire en garantissant des pollinisateurs sains, mais aussi d’améliorer la santé des abeilles et de réduire les pertes monétaires et de temps en cas d’infestations par des organismes nuisibles.

« Des abeilles en santé contribuent à la santé de l’économie », a ajouté le ministre Ritz.

Plusieurs joueurs clés de l’industrie apicole ont participé à l’élaboration de cette norme, dont les associations de producteurs, le Conseil canadien du miel, ainsi que de nombreuses associations d’éleveurs d’abeilles découpeuses de la luzerne de l’ouest du pays.

Le Canada est le douzième plus important producteur de miel au monde. La production moyenne est estimée à environ 60 kg par ruche, soit plus du double de la production moyenne mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *