Volume 35 Numéro 01 Le 8 septembre 2017

Octroi de près de 1M$ à la Conservation Nation Sud dans le cadre du programme Agri-risques


La plateforme mise en place par la CNS aidera les producteurs à gérer les eaux en prévoyant les événements hydrologiques et en suggérant diverses pratiques d'atténuation possibles.

Par Chantal Quirion


La Conservation de la Nation Sud (CNS) recevra près d’un million de dollars pour créer un modèle hydrologique qui fournira aux producteurs agricoles de l’information météorologique et hydrologique qui éclairera les décisions liées à la gestion des eaux.

L’annonce d’un octroi de 997 654 $ à cet effet a été faite par le député de Glengarry-Prescott-Russell, Francis Drouin, au non du ministre d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, Lauwrence MacAulay, le 23 août à Winchester dans l’Est ontarien.

 Dans le cadre d’un projet de 15 mois, un modèle de prévision des eaux souterraines et des eaux de surface sera créé pour le bassin hydrographique de la rivière Nation Sud au moyen d’ «HydroGeoSphere », un simulateur hydrologique canadien qui prévoit les mouvements de l’eau sur et à travers le sol.

 La plateforme aidera les producteurs à gérer les eaux en prévoyant les événements hydrologiques et en suggérant diverses pratiques d’atténuation possibles.

 « Notre gouvernement est conscient que les agriculteurs canadiens font quotidiennement face à des risques dans la gestion de leur entreprise. Cette subvention vise à leur offrir les outils dont ils ont besoin pour s’adapter à un climat en pleine évolution. Le fait de fournir de l’information pour faciliter la prise de décisions par rapport à la gestion des eaux est avantageux pour la croissance durable dans le secteur, le bénéfice net des agriculteurs et l’économie canadienne», Francis Drouin, député de Glengarry-Prescott-Russell.

« Nous sommes heureux d’avoir la chance de perfectionner une technologie de pointe dans le domaine de la modélisation prédictive. Cet outil renforcera le programme de prévision des crues et d’avertissement du public et le programme d’intervention en matière de ressources en eau de CNS. L’entrée de données en temps réel dans le modèle accroîtra la fiabilité des prévisions météorologiques dans le bassin et permettra à CNS d’avertir les producteurs de risques d’inondation et de sécheresse pour qu’ils puissent se préparer en conséquence», a pour sa part commenté Doug Thompson, ancien président de CNS.

Rappelons que Conservation de la Nation Sud  compte parmi les 36 offices de protection de la nature de l’Ontario, qui ont le mandat de protéger et de restaurer les écosystèmes régionaux. CNS  gère 4384 km2 de terres dans l’est de l’Ontario.

 Cette subvention provient du programme Agri-risques de Cultivons l’avenir 2. Le Programme des initiatives Agri-risques appuie la recherche et le développement, ainsi que la mise en œuvre et l’administration de nouveaux outils de gestion des risques destinés au secteur agricole.

Des précisions dans le journal Agricom du 8 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *