Volume 33 Numéro 01 Le 21 août 2015

Octrois majeurs pour les infrastructures agricoles dans le nord de l’Ontario


Par Chantal Quirion


Des agriculteurs du nord-est de la province obtiennent un gros coup de pouce du gouvernement pour installer des systèmes de drainage et défricher des terres. Quatre projets recevront des octrois de la Société de gestion du Fonds du patrimoine du nord de l’Ontario (SGFPNO). 

Ainsi, près de 2,7 millions de dollars seront versés pour financer une partie substantielle des coûts associés à ces travaux majeurs d’infrastructures, conformément aux objectifs du  Plan de croissance du nord de l’Ontario.

La Northern Ontario Farm Innovation Alliance recevra un soutien pour deux projets agricoles régionaux, dont 1 000 000 $, pour installer des tuyaux de drainage sur environ 1 892 acres de terres qui sont la propriété d’un regroupement de 14 exploitants agricoles de la région. Elle touchera aussi 998 670 $ pour un projet similaire d’un regroupement de 16 exploitants agricoles.

« C’est un programme qui est très bien reçu. Plus de 4 000 acres ont été drainés ou défrichés dans la région de Temiskaming/Cochrane l’an dernier et nous anticipons environ la même superficie cette année », commente Stephanie Vanthof , administratrice pour la Northern Ontario Farm Innovation Alliance.

Pour sa part, l’Association of Community Pastures recevra 35 175 $ pour installer une clôture et améliorer le réseau d’aqueduc sur le terrain du pâturage communautaire à Temiskaming Shores.

Finalement, l’organisme West Nipissing East Sudbury Agricultural Support Projects Inc. recevra 658 200 $ pour administrer un projet régional d’installation de tuyaux de drainage et de défrichage de terres sur environ 1 097 acres de terres, initiative qui bénéficiera à un regroupement de 19 exploitants agricoles.

« C’est un programme qui avait été lancé il y a 15 ans passés, et qui a été relancé parce qu’il y a eu du lobbying.  Mais c’est la première fois que je le vois pour défricher. Les agriculteurs peuvent recevoir jusqu’à 50% des coûts jusqu’à un maximum de 500 $ de l’acre. Ça suit le plan de la province de développer le Nord », explique pour sa part, Daniel Tassé, agronome au ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et des Affaires rurales de l’Ontario.

Depuis la fin des années 1 990 et le début des années 2 000, le secteur agricole dans le district du Temiskaming a pu prendre de l’expansion grâce au SGFPNO. Avec des terres défrichées et drainées, les agriculteurs sont capables de diversifier leurs opérations et de maximiser le potentiel de leurs champs tout en réduisant leurs risques. Tout cela participe à la croissance », conclut Mme Vanthof .

« Ces améliorations clés aux terres représentent d’importants investissements dans les capacités, et pour les exploitants agricoles et pour l’ensemble de la région. L’agriculture est un secteur clé défini dans le Plan de croissance du nord de l’Ontario et, par l’entremise de la SGFPNO, notre gouvernement s’engage à aider les collectivités à bâtir des infrastructures qui favorisent la stabilité économique et les débouchés à long terme à l’échelle du nord de l’Ontario », déclare pour sa part Michael Gravelle, ministre du Développement du Nord et des Mines et président de la SGFPNO.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *