Volume 29 Numéro 19 Le 1er juin 2012

Pierre Lemieux en visite au Japon

Par Agricom
redaction@journalagricom.ca


Pierre Lemieux, secrétaire parlementaire du ministre de l’Agriculture, est revenu du Japon où il s’est appliqué à renforcer les liens en agriculture et les relations commerciales du Canada tout en vantant les avantages mutuels d’un accord de partenariat économique (APE) entre les deux pays.

« Les producteurs et les transformateurs canadiens de produits agricoles dépendent du marché japonais. Voilà pourquoi notre gouvernement continue de faire du commerce international une priorité, a affirmé le secrétaire parlementaire Lemieux. Les consommateurs de Tokyo et de Toronto profiteront d’un plus grand choix d’aliments de grande qualité grâce au renforcement de nos relations commerciales. »

Le Canada s’engage à resserrer ses liens économiques avec le Japon en veillant à ce que les échanges entre les deux pays se fassent sans obstacle. Le Japon est la troisième économie en importance au monde et le deuxième marché d’exportation de produits agricoles du Canada. Le marché du Japon représente près de 4 milliards de dollars pour les agriculteurs et transformateurs d’aliments canadiens. En mars 2012, le premier ministre Stephen Harper et le premier ministre du Japon Yoshihiko Noda ont entrepris des pourparlers pour conclure un accord de partenariat économique, lors de la visite du premier ministre Harper au Japon.

Pendant qu’il était au Japon, le secrétaire parlementaire Lemieux a rencontré son homologue et lui a dit que le Canada se réjouissait de la récente décision prise par son pays de revoir sa réglementation nationale sur le boeuf et sa réglementation sur les importations de boeuf. La Canadian Cattlemen’s Association croit que les ventes de boeuf canadien au Japon pourraient atteindre 160 millions de dollars pendant la première année d’accès intégral.

M. Lemieux a également eu le privilège de lancer officiellement un festival du sirop d’érable canadien et de promouvoir le sirop d’érable auprès des Japonais. Il a également rencontré des représentants de l’industrie des produits de la mer et a discuté des façons de promouvoir la marque Canada et d’accroître sa reconnaissance sur le marché japonais.

En 2011, le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et le Japon représentait près de 23,7 milliards de dollars. La même année, le Japon était le cinquième partenaire commercial du Canada à ce chapitre ainsi que la première source d’investissement étranger direct de l’Asie au Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *