Volume 29 Numéro 02 Le 7 septembre 2011

Plus de 2000 producteurs de grains participent aux rencontres de la CCB

Par Kristina Brazeau, Association de la presse francophone


La Commission canadienne du blé (CCB) a tenu récemment une série de rencontres publiques pour les producteurs de grains de l’Ouest du pays pour débattre de son avenir. La Commission tenait aussi un plébiscite auprès de ses membres sur la question et ceux-ci avaient jusqu’au 24 août pour voter.

 

Environ 2200 agriculteurs ont assisté aux rencontres publiques organisées par la CCB au cours du dernier mois selon la directrice des relations avec les médias de la Commission, Maureen Fizthenry.

 

«300 producteurs de grains étaient présent à chaque rencontre publique. Ils sont très concernés par l’avenir de la Commission et sont venus pour obtenir des réponses », indique Mme Fitzhenry sans vouloir se prononcer à savoir de quel côté penchent les producteurs au sujet du démantèlement de la Commission proposée par le gouvernement fédéral. Celle-ci a toutefois spécifié que les producteurs ont revendiqué leur droit de se prononcer sur la question.

 

Le ministre de l’Agriculture, Gerry Ritz, avait annoncé plus tôt cet été l’intention du gouvernement conservateur d’abolir le monopole de la Commission en déposant un projet de loi à la rentrée parlementaire.

 

À l’heure actuelle, les producteurs d’orge et de blé du Manitoba, de la Saskatchewan, de l’Alberta et de la Colombie-Britannique doivent passer par la Commission pour commercialiser leurs produits.

 

Or, selon le ministre Ritz, ceux-ci devraient avoir le choix de passer par la Commission ou non.

 

La CCB a aussi tenu un plébiscite auprès de ses membres qui avaient jusqu’à cette semaine pour voter. Bien que le ministre Ritz ait déjà indiqué son intention de ne pas tenir compte de ce plébiscite, la CCB maintient que ses membres doivent être consultés et appelés à voter avant tout changement selon la Loi sur la Commission canadienne du blé. Les résultats du plébiscite seront dévoilés le 9 septembre prochain ainsi que le taux de participation selon Mme Fitzhenry.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *