Recherche à New Liskeard : Le rapport tarde à être dévoilé

Marc Dumont

Par Marc Dumont
Correspondant – Nord de l'Ontario
info@journalagricom.ca


Le premier rapport de la Northern Ontario Farm Innovation Alliance (NOFIA), qui devait faire l’état des lieux en agriculture dans le nord de l’Ontario, se fait toujours attendre et la machine à rumeurs va bon train quant à la fermeture de la station de recherche de New Liskeard. Or, ces allégations seraient non fondées selon les experts.

Rappelons que le ministère avait annoncé en 2013 son intention de retirer le financement de la station.

Au printemps dernier, Fednor a accordé une subvention à un groupe d’agriculteurs pour qu’il soumette une proposition au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation de l’Ontario pour l’utilisation des installations de la station de recherche de New Liskeard. Son rapport, dont la publication était prévue pour juillet est attendu incessamment.

Dans son mandat, il doit adopter une perspective globale de l’agriculture dans tout le nord de l’Ontario, avoir un programme de recherche qui répond aux besoins des agriculteurs de cette région et tenir annuellement une rencontre pour diffuser les résultats de recherche.

La NOFIA a le mandat de trouver des partenaires qui commanditeraient la recherche afin de permettre à la station de recherche de New Liskeard de rester ouverte et de poursuivre ses opérations.

Selon l’agronome du ministère de l’Agriculture, Daniel Tassé, il n’y a pas de fondement aux spéculations selon lesquelles le ministère précipiterait la fermeture de la station de recherche.

Le comité de gestion de NOFIA, qui a un bureau à New Liskeard dans un local prêté par la ville, voudrait faire de New Liskeard le pôle d’attraction agricole dans le nord de l’Ontario.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *