Volume 29 Numéro 05 Le 19 octobre 2011

Record mondial établi


Photo courtoisie

Par Isabelle Lessard, journaliste
redaction@journalagricom.ca


En Ontario, on a l’habitude de voir une moissonneuse-batteuse  à la fois dans les champs à l’automne, parfois deux. Mais pour effectuer les opérations de récolte d’un champ de Monkton, dans le sud-ouest de la province, il en aura fallu 115 à la fois. Le 6 octobre dernier, le même nombre de fermiers se sont réunis pour participer à la récolte d’un champ de soya de 160 acres en un temps record : 11 minutes et 43 secondes. L’événement Harvest for Hunger a permis d’amasser 250 000 dollars pour le Canadian Foodgrains Bank.

La communauté agricole ontarienne a une fois de plus démontré sa solidarité lors de l’événement organisé par des agriculteurs de la région. L’objectif principal était d’amasser 200 000 dollars pour un organisme qui lutte pour éliminer la faim, mais le rassemblement avait aussi pour but d’établir un nouveau record mondial.

Bien que les organisateurs n’aient pas atteint le temps désiré pour accomplir le record, ils se sont dits entièrement satisfaits du déroulement. « Les sources de la vente aux enchères, une journée splendide et une foule de plus de 3 000 personnes ont compensé pour le fait que nous n’ayons pas atteint notre objectif de 10 minutes », a déclaré le président du comité organisateur, Randy Drenth.

De fait, quelques-unes des machineries ont éprouvé des difficultés lors de la récolte, ce qui a fait grimper le temps nécessaire pour réaliser l’exploit. « Au moins deux des moissonneuses ont connu des blocages et une autre a eu des ennuis mécaniques », a souligné M. van Donkersgoed, un membre-organisateur. « Les moissonneuses qui n’ont eu aucun problème n’ont eu aucune difficulté à faucher un andain en deçà des dix minutes prévues. » Il explique que d’autres ont dû faire demi-tour pour compléter les andains de celles qui n’ont pu terminer la course. 

Vente aux enchères

Une mise à l’enchère des boisseaux de soya après la récolte a attiré plusieurs centaines de personnes. Le premier lot d’un boisseau a été vendu au coût de 1 000 dollars. Ce prix a d’ailleurs donné le ton au déroulement de l’enchère puisque près de vingt autres personnes se sont portées acquéreurs d’un lot identique, au même coût. Deux autres lots importants de 1 600 boisseaux ont trouvé preneurs au coût de 36 $/boisseau, bien au-delà du prix actuel du marché.

Cet élan de générosité s’était également fait sentir bien avant que n’ait lieu l’événement. Plusieurs compagnies locales, particulièrement celle des fournisseurs de semences, de fertilisants, de dépistage, de carburant, d’équipements de semences et de récoltes avaient donné un coup de main considérable afin que les organisateurs puissent réaliser l’exploit.

D’ailleurs, cette idée de grandeur avait fait son chemin dès janvier dernier, suite au visionnement d’une vidéo d’un record mondial inscrit en 2010. Des agriculteurs manitobains avaient établi le record du plus grand nombre de moissonneuses-batteuses qui récoltaient du blé simultanément dans un même champ. Ils avaient récolté un lot de 160 acres en près de 11 minutes seulement. M. van Donkersgoed  a cependant tenu à spécifier que la technique de récolte était différente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *