Volume 37 Numéro 2 - Le 27 septembre 2019

Réussite pour le 102e Concours international de labour et exposition rurale 2019 de Verner


Photo Roxanne Lormand

Marc Dumont

Par Marc Dumont
Correspondant – Nord de l'Ontario
[email protected]


 

 

80 000 visiteurs d’ici et d’ailleurs : c’est ce qu’estiment les organisateurs du Concours international de labour et exposition rurale 2019 (CIL) qui a eu lieu à Nipissing Ouest dans le village de Verner du 17 au 21 septembre dernier. « Notre objectif stratégique principal lorsque nous avons décidé de créer ce projet était d’organiser le plus grand concours de labour de l’histoire de l’humanité. Je suis fier de dire que je pense que nous l’avons fait, » a déclaré le président du CIL 2019, Neil Fox, exprimant sa gratitude pour les « merveilleux bénévoles magiques ».

Les «Canadians Cowgirl» durant un de leur spectacle. Photo Roxanne Lormand

En effet, les 1200 bénévoles nécessaires pour le CIL étaient plus que disponibles auprès des visiteurs. Tous les bénévoles, les enfants, les ados, les adultes, s’étaient donné le mot pour profiter de cette occasion en or de mettre en valeur leur région et témoigner de la devise de Nipissing Ouest : « Joie de vivre ». Leur dynamisme a contribué à cet air de fête des cinq jours ensoleillés du Concours. L’organisation témoignait aussi du souci de mettre les besoins de visiteurs en premier. Le stationnement était bien organisé, les navettes efficaces amenaient les visiteurs au site sans perte de temps. Au site, plusieurs artisans démontraient les techniques d’antan avec un plaisir évident.

Des centaines d’exposants étaient sur place de même que plusieurs machineries antiques et récentes pour des démonstrations d’équipements. Photo Roxanne Lormand

Un fait à noter le CIL faisait la promotion de tout le Nord-Est de l’Ontario. Plusieurs visiteurs venus d’un peu partout de la province et d’ailleurs ont souvent une méconnaissance de cette région de la province et toutes sortes d’idées préconçues souvent loin de la réalité. Ainsi le CIL de Verner permettait de démontrer la vraie image de cette merveilleuse région de la province.
Le français était bien présent autant dans la qualité des communications avec les médias que sur le terrain. Le français fait partie de la réalité de la municipalité de Nipissing Ouest où les francophones représentent près de 65 %. Les organisateurs et bénévoles ont mis de nombreuses heures de travail afin que toutes les communications soient bilingues dans les deux langues officielles du pays. « Nous avons déployé beaucoup d’efforts afin de faire de notre CIL un événement bilingue et malgré tout je crois que nous avons assez bien réussi, » a souligné fièrement Madame Carole Lafrenière-Noël responsable des relations avec les médias. Le CIL a même promu les Premières Nations du Nord de l’Ontario dans la langue anishnaabe. On pouvait voir partout sur le site des « Bonjour ! » « Welcome ! » et « Aaniin ! ».
Environ 150 laboureurs se sont exécutés durant la semaine. Certains venus d’aussi loin que les États-Unis. Il est toujours impressionnant de voir un laboureur à l’œuvre. Cela se fait avec concentration en étroite collaboration avec une paire de chevaux qui ne demandent pas mieux que d’être à la hauteur des exigences de leur maître ou encore un tracteur antique ou un modèle plus récent qui ne dépendent que du conducteur.

Plusieurs laboureurs avec chevaux ont su rappeler de bons souvenirs pour certains ou expliquer à d’autres cette technique ancienne de notre histoire. Photo : Roxanne Lormand

Parmi les nombreux événements marquants figure la visite d’Amber Marshall, vedette de Heartland à CBC. L’Union des cultivateurs franco-ontariens a aussi tenu son événement du Mérite agricole franco-ontarien qui reconnait des personnes à titre posthume qui ont contribué de façon remarquable à l’essor de l’agriculture et à la vie en français en Ontario. Cette année, il s’agit des fondateurs de la Coopérative Régionale de Nipissing-Sudbury lté, d’André Saintonge du Témiskaming et de Pierre J.A. Olivier de Verner. D’ailleurs le CIL se déroulait en partie sur les terres de la ferme de Daniel Olivier, son fils.
Une des raisons du succès du CIL, c’est que la population a sans doute bien compris l’appel de la mairesse, Joanne Savage de Nipissing Ouest. Elle a souvent exprimé le fait qu’un événement de l’envergure du Concours international de labour est une vitrine importante pour la région dont l’impact agricole et touristique a le potentiel d’être significatif. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé lors du CIL d’Earlton il y a dix ans : le secteur agricole du Témiskaming a connu un nouveau dynamisme et des fermiers du Sud de l’Ontario sont venus s’installer dans cette région.
Enfin, conformément à la tradition, le CIL 2019 s’est conclu par la remise des drapeaux aux représentants du CIL 2020, qui se tiendra à Lindsay, Kawartha Lakes, du 14 au 17 octobre 2020.

Voyez plus de photos sur notre page Facebook d’Agricom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *