Volume 32 Numéro 13 Le 6 mars 2015

Ridgetown aura son centre de recherches sur les cultures


Le Campus de Ridgetown mène une campagne de financement pour recueillir les quatre millions $ nécessaires au démarrage du projet.

Par Léa Papineau Robichaud


Les recherches sur les grandes cultures dans la province pourraient recevoir un bon coup de pouce d’ici quelques années, alors que l’Ontario Agricultural College (OAC) s’apprête à construire un Centre ontarien de recherches et d’innovations des cultures au campus Ridgetown de l’Université de Guelph. L’établissement mène actuellement une campagne de financement pour recueillir les quatre millions $ nécessaires au démarrage du projet.

Ce qui a été mis au haut de la liste de priorités au campus de Ridgetown en 2013 semble devenir de plus en plus concret. En effet, la Fondation Agri-Food aurait amassé 1,2 million $ pour les infrastructures consacrées à la recherche sur le campus,

« L’un des principaux engagements de l’Université de Guelph, qui travaille avec le ministère de l’Agriculture, est de soutenir l’industrie des grandes cultures, a expliqué le doyen du Ontario Agricultural College, Robert Gordon. Nous avons plusieurs stations de recherche à travers l’Ontario, mais on reconnait certainement avoir un grand potentiel au campus de Ridgetown », a-t-il ajouté en soulignant que l’OAC, qui travaille de pair avec le ministère, souhaite faire prospérer l’industrie tout en minimisant les impacts sur l’environnement.

L’élément déclencheur de cette initiative de l’Université Guelph a été la stratégie du gouvernement provincial d’améliorer les recherches reliées à l’agriculture dans toute la province.

Projet à long terme
« Le financement proviendra de différentes sources, des efforts de campagnes de financements aux programmes subventions provinciales et même fédérales », énumère M. Gordon.

Le campus de Ridgetown avait déjà mentionné, il y a deux ans, cette idée de Centre ontarien des recherches et d’innovations des cultures et le projet semble se concrétiser cette année, puisque des campagnes de financement sont en branle. Le campus souhaite récolter entre trois et quatre millions $ en dons privés, afin d’avoir une solide base pour mettre de l’avant la construction du centre de recherche. Le doyen de l’OAC souligne toutefois qu’il s’agit d’un projet à long terme et qu’il est pour le moment impossible de mettre une date sur le début de la construction du Centre.

Un lien avec l’abandon d’Alfred et Kemptville?
Difficile de ne pas faire de lien entre ce projet de construction qui nécessitera beaucoup de financement et l’abandon des campus d’Alfred et de Kemptville par l’Université Guelph il y a un peu moins d’un an.

« L’Université est toujours engagée à répondre aux besoins en matière de recherche dans tout l’Ontario. On souligne que les producteurs de l’Est ontarien seront très certainement servis par nos capacités de recherches. Nous espérons qu’avec cette initiative [du centre de recherche sur les cultures], nous aurons une meilleure habilitée à coordonner le transfert d’informations de nos recherches qui seront pertinentes pour l’est de l’Ontario en termes de grandes cultures. De Notre objectif est de faire les choses plus efficacement », soutient Robert Gordon.

Une course de cinq kilomètres sera organisée le 12 juillet prochain, à Ridgetown, afin de sensibiliser les gens à cette idée de construction d’un centre de recherche et d’innovations des cultures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *