Volume 33 Numéro 12 Le 26 février

Rita et Robert Dessaint honorés par l’UCFO


Robert et Rita Dessaint de Sarsfield ont été honorés du Prix d'excellence Pierre-Bercier décerné par l'UCFO, le 3 mars 2016. Photo Chantal Quirion

Par Laurence Bastien


Nul ne s’étonnera que le Prix d’excellence en agriculture Pierre-Bercier de l’UCFO ait été décerné à Rita et Robert Dessaint, le 3 mars, lors du banquet clôturant l’assemblée générale annuelle.

Ce prix à la mémoire de Pierre Bercier, ancien président de l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO) et homme très engagé, a pour but de reconnaître la contribution d’envergure des récipiendaires  à la communauté agricole franco-ontarienne. Ceux-ci sont aussi des personnes qui se sont démarquées sur le plan de la communication, ayant à cœur de promouvoir la profession et son épanouissement.

Portrait de deux êtres d’exception

Rita et Robert forment l’un des couples les plus influents au sein du milieu agricole francophone de la grande région d’Ottawa. Au cours des dernières décennies, ces producteurs laitiers et de grandes cultures se sont  dévoués pour tellement d’associations et d’organismes qu’il est presque impossible de tous les énumérer sans en oublier.

Ils ont fait connaissance lorsqu’ils étaient tous les deux membres des 4-H et donc très jeunes. Robert se souvient toutefois très clairement que c’est durant sa 5e année du primaire qu’il a eu le coup de foudre pour sa douce.

Les années passant mais l’amour demeurant, les tourtereaux se sont installés sur la ferme familiale des Dessaint à Sarsfield, étant la 4e génération à s’y établir. Ils ont racheté les parts de la ferme au père de Robert, Jean-Noël Dessaint. Ce dernier fut le mentor de son fils dès son très jeune âge. Engagé auprès de plusieurs regroupements et très actif au sein du mouvement coopératif, Jean-Noël a tout de même pris le temps de tout apprendre à Robert sur le métier d’agriculteur. Il fut clair pour ce dernier, lorsqu’il travailla sur la ferme familiale par la suite, qu’un jour il succéderait à son père. Lors du transfert, il se sentait prêt à relever le défi d’être son propre patron. Cette confiance résultait de l’éducation reçue, de tout ce savoir transmis entre générations. À cette époque, il n’y avait pas de collège agricole pour les francophones dans la région, d’où le privilège qu’avait Robert.

Une nouvelle étape

Rita et Robert ont élevé leurs quatre enfants, Nicolas, Dominique, Émilie et Benjamin, sur la ferme familiale. Au fil des ans, ils les ont encouragés à s’impliquer au sein d’organismes et leur ont transmis le sens de l’engagement communautaire de façon remarquable. Aujourd’hui, ceux-ci s’impliquent dans plusieurs activités et mouvements, dont la Foire de Navan, le Groupement de gestion, l’Union des cultivateurs franco-ontariens, pour n’en nommer que quelques-uns. D’ailleurs, au début des années 2000, la famille Dessaint a obtenu la plaque du Sam & Janet Rathwell award décernée à la famille ayant le pointage le plus élevé lors des activités se déroulant annuellement à la Foire de Navan.

Une 5e génération

La venue de la 5e génération sur la ferme familiale ne s’est pas faite du jour au lendemain. L’aîné, Nicolas, a quitté la ferme durant plusieurs années pour aller travailler dans le domaine financier.

Ne désirant pas que leurs enfants se sentent obligés de prendre les rênes de l’entreprise familiale le jour où ils voudraient se retirer de la vie active, Robert et Rita ont décidé de les laisser partir, là où leur cœur le désirait. Il était important pour eux que leur progéniture choisisse un métier qui leur procure du plaisir.

Puis, avec le recul, Nicolas a finalement compris que le métier d’agriculteur était plus qu’un travail pour lui. Tout comme son père, ce métier était en fait, une passion.

Et voilà la relève!

C’est en 2010 que Nicolas et sa conjointe Nadine ont racheté la ferme. Ils demeurent aujourd’hui dans la maison centenaire sur le terrain de la ferme, tout comme la première génération de Dessaint. Robert mentionne à quel point il est touché de voir ses petits enfants être élevés sur la ferme familiale. Il est heureux d’avoir la chance au quotidien de voir son fils suivre les traces de ses ancêtres.

Des projets dans l’air

On peut dire que la famille Dessaint a laissé sa marque dans le milieu rural de l’Est ontarien depuis plusieurs générations. Aujourd’hui, lorsqu’enfin Robert et Rita ont la chance de se reposer un peu, ces derniers pensent à l’idée de quitter le continent pour aller faire du bénévolat au tiers monde. La preuve que la générosité de cette famille est sans limites.

En quelques mots….

Voici quelques organismes et associations dans lesquelles Robert et Rita Dessaint se sont impliqués : l’Association communautaire de Sarsfield, l’Union des cultivateurs franco-ontariens, le Mérite agricole franco-ontarien, le Groupement de gestion agricole de l’Ontario, le Club optimiste, le Comité de communication de l’Association communautaire, l’Association Ottawa Seed Growers, le Club des 4-H, le Club des jeunes agriculteurs de Russell (il en est le fondateur), le Club Holstein, Expo rurale 2001  (il a contribué à la mise en place du concours de labour), l’association pour l’amélioration des sols et récoltes, le Groupement de gestion agricole André Demers (il est l’un des membres fondateurs), les comités sportifs et communautaires de Sarsfield, représentant pour le hockey mineur et majeur de Sarsfield dans Cumberland, membre du conseil d’administration de la caisse populaire de Sarsfield, le Comité du carnaval de sa communauté, membre du Conseil de la pastorale paroissiale, membre du Club optimiste et cela ne couvre pas tout le temps et l’énergie qu’ont mis Rita, Robert et leur famille dans ces organismes et plusieurs autres qui ne sont pas énumérés ci-haut.

Une réflexion au sujet de « Rita et Robert Dessaint honorés par l’UCFO »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *