Volume 23 Numéro 14 Le 16 mars 2006

Ron Versteeg ? Mérite agricole Russell 2006


Ron Versteeg, producteur laitier à Cumberland, représente la région Est-ontarienne à DFO. Il a animé plus d’une soirée d’information en novembre dernier, à défendre la gestion de l’offre. Photo Agricom.

Le 5 avril prochain, Ron Versteeg recevra le Mérite agricole de l’Association pour l’amélioration des sols et récoltes de Russell. Agricom vous invite donc par cette courte entrevue à mieux connaître cet agriculteur très engagé dans sa profession. L’entreprise laitière de M. Versteeg est située à Cumberland, dans l’Est ontarien.

Félix Bussières: Vous serez reconnu en avril prochain, entre autres, pour votre implication dans différentes associations agricoles. Vous êtes, depuis 2001, fortement engagé dans l’Association des producteurs de lait de l’Ontario (Dairy Farmers of Ontario ?DFO). Quels sont votre rôle et vos intérêts dans cette association’

Ron Versteeg: J’ai été de 2001 à 2004 sur le comité du comté et depuis janvier 2005, je siège au niveau provincial comme représentant pour la région 1, ce qui comprend Glengarry-Prescott-Russell et le canton de Cumberland. Mon intérêt est, en fait, ce qui nous concerne tous, c’est-à-dire le maintien du système de gestion de l’offre.

F.B.: Avant d’être dans le DFO, avez-vous été impliqué dans d’autres organisations’

R.V.: Après mes études et mon retour sur la ferme, j’ai été impliqué dans le comité local du Conseil du contrôle laitier (DHI), le Club Holstein et en 1989 j’ai commencé à siéger sur le Conseil du contrôle laitier de l’Ontario et ce jusqu’en 1998. Mais ma première implication a été d’abord avec les 4 H à l’âge de 12 ans.

Info en vrac
Nom: Ron Versteeg
Ferme: Rusland Farms Inc.
Où: 5 miles au nord de Russell
Superficie: 700 acres en culture
Production: Soya, maïs, blé, orge et foin. 200 têtes, dont 80 vaches en lactation. Fonctionne à trois traites par jour avec une moyenne de 13,000 kilos par vache

F.B.: Quelle est l’importance pour vous de consacrer de votre temps dans ces organisations’

R.V.: En partie, parce que j’ai la possibilité de le faire, car j’ai un peu de temps en étant avec mes deux frères sur la ferme. Mais l’autre raison, est qu’aujourd’hui, plus que jamais, il faut travailler ensemble et avoir des organisations fortes. À l’époque de mon père, dans les années 60, si on travaillait fort on pouvait réussir.

Un peu plus tard, quand j’ai commencé sur la ferme dans les années 80, alors qu’il y avait certaines conditions un peu plus compliquées comme des taux d’intérêts très élevés, il fallait travailler fort et aussi plus intelligemment pour avoir du succès. Aujourd’hui, tout cela n’est pas assez. Dans le contexte actuel, il faut avoir des gens dans les organisations pour nous représenter jusqu’au niveau national pour faire valoir nos points de vue et nos intérêts.

Une raison personnelle justifie également mon engagement. Cela remonte à un événement qui a eu lieu en 1988. À cette époque, notre étable a brûlé et nous avons reçu beaucoup d’aide de la communauté. Après trois mois, grâce à nos voisins, nos amis et aux gens des organisations, nous étions déjà installés dans une nouvelle étable.
Pour moi, c’est une dette que je dois à ces gens-là et mon implication est un moyen de les remercier pour ce qu’ils ont fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *