Volume 28 Numéro 13 Le 2 mars 2011

Sécher à bon marché

Par André Dumont, collaborateur
info.agricom@lavoieagricole.ca


Peut-on abaisser le taux d’humidité de grains entreposés simplement en démarrant la ventilation du silo, même tard à l’automne? Oui! Il suffit de se fier à quelques principes élémentaires.

Exemples : s’il fait 10 degrés C à l’extérieur, avec une humidité relative de 80 %, vous pourrez abaisser jusqu’à 17,3 % le taux d’humidité du maïs entreposé en ventilant le silo. Ou encore, par un temps froid de 2 degrés C avec une humidité relative de 55 %, l’action des ventilateurs du silo peut abaisser la teneur en eau du maïs jusqu’à 14,2 %.

Comment s’y retrouver? Il existe une charte peu connue mais fort utile, sur l’équilibre en teneur en eau des grains exposés à l’air. Gracieuseté du Club Agri-Action de la Montérégie, la voici disponible sur le site Internet du Bulletin des agriculteurs.

La charte regroupe trois tableaux, pour le maïs, le soya et le blé. Sur la colonne de gauche, on repère la température extérieure, en degrés Farenheit et Celsius. En haut sont énumérés les taux d’humidité relative à l’extérieur, de 55 % à 90 %.

À l’intérieur du tableau, les chiffres correspondent à des pourcentages de teneurs en eau les plus bas qu’un grain peu atteindre lorsque l’on aère le silo lors d’une journée à telle température extérieure, avec telle humidité relative.

« Cette charte nous instruit sur des principes vraiment essentiels. Pourtant, très peu d’agriculteurs la connaissent », affirme Carl Bérubé, agronome au Club Agri-Action de la Montérégie.

Cette charte peut nous éviter d’activer les ventilateurs pour rien, explique Carl Bérubé. Il se peut très bien qu’en une journée spécifique, les conditions extérieures ne conviennent au séchage que pendant quelques heures l’après-midi. Si on ventile toute la journée, on fera entrer de l’air humide le matin, pour le ressortir l’après-midi.

 

Le maïs et le blé risquent peu d’absorber à nouveau de l’humidité lorsqu’on n’aère pas dans les bonnes conditions. Le taux d’humidité du soya, par contre, peut monter à nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *