Le 21 avril 2005

Sirop d’érable: une petite année en Ontario!

Par Agricom


Se basant sur de multiples rapports d’acériculteurs des dernières semaines, Dave Chapeskie, le spécialiste en agroforesterie au ministère de l’Agriculture de l’Ontario, est certain que la récolte 2005 de sirop d’érable sera inférieure de 30% à la normale en Ontario.

Le spécialiste rapporte que « pour la majeure partie de la saison, les coulées de sève ont été intermittentes, variant de nulles à modérées, au mieux ».

Les bonnes coulées ont été plutôt rares cette saison, dit M. Chapeskie, ce qu’il attribue principalement aux températures défavorables durant le temps des sucres: « Dans le Sud-Ouest et tout le Sud de la province, la saison a été retardée à cause du temps exceptionnellement froid. Puis, il a souvent fait ou trop froid ou trop chaud pour de bonnes coulées ».

Dans les régions près de Orillia, Quinte, Renfrew, Lanark, Ottawa-Carleton et dans les comtés de l’Est ontarien, les volumes de sirop récoltés à date seraient très disparates, variant de 20% à 90% d’une récolte normale, dépendant des caractéristiques de l’érablière et du système de récolte utilisé, rapporte M. Chapeskie. Dans la région Nord de la province (hauteur d’Haliburton, Nipissing et Algonquin), les rendements au 11 avril variaient de 50 à 70% de la normale, tandis que du côté de l’Algoma, c’est une fourchette de 40 à 60% que les producteurs rapportent à date.

Par contre, les acériculteurs employant des systèmes de tubulures sous vide semblent avoir été beaucoup plus favorisés que leurs confrères récoltant à l’aide d’un système à gravité ou avec seaux, estime le spécialiste de l’Ontario. Des recherches scientifiques ont en effet confirmé l’avantage de la récolte sous vide particulièrement lors de saisons où règnent des conditions défavorables à la coulée de la sève d’érable.

Du côté de la qualité, ce sont des sirops de couleur « clair » à « médium » qui ont été surtout obtenus en début de saison, mais nombreux sont les producteurs qui ont constaté une dégradation de la couleur vers l’ambré ou le foncé dernièrement. Ce qui est un signe que la saison 2005 approchait de la fin, affirme M. Chapeskie.

Bien qu’il y ait eu encore quelques acériculteurs dans l’Est et le Nord-Est de l’Ontario qui ont continué la récolte de la sève durant la semaine du 11 avril, le sol de leur boisé étant encore couvert de glace, la récolte était terminée au 18 avril.

Enfin, le spécialiste Chapeskie recommande d’entreprendre les procédures de nettoyage dès que la saison se termine. Les chalumeaux devraient alors être retirés des arbres. L’enlèvement hâtif des chalumeaux favorise la cicatrisation rapide des entailles. Tout l’équipement nettoyé et rincé à profusion avant l’entreposage en vue de la prochaine saison. Le retard à nettoyer l’équipement peut rendre la tâche plus ardue plus tard, surtout pour les tubulures et certains autres équipements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *