Volume 32 Numéro 19 Le 5 juin 2015

Soutenir la gestion de l’offre dans le PTP

Par Agricom


Le rythme des négociations du Partenariat transpacifique (PTP) s’est accéléré au cours des dernières semaines, et elles entrent actuellement dans leur phase la plus critique à ce jour. Les producteurs Canadiens de lait, de volaille et d’œufs continuent de supporter la position du gouvernement canadien dans les négociations entourant le Partenariat transpacifique (PTP). Ces derniers apprécient le soutien continu qu’offre le gouvernement du Canada aux secteurs canadiens faisant l’objet de la gestion de l’offre, et saluent les efforts visant à promouvoir et à défendre les intérêts des producteurs canadiens de lait, de volaille et d’œufs dans le cadre de ces négociations commerciales internationales intenses.

Les producteurs de lait, d’œufs et de volailles comprennent que la pression exercée par nos partenaires commerciaux se fait de plus en plus forte. De ce fait, le niveau d’anxiété chez les producteurs et partenaires de l’industrie est de plus en plus élevé. Le système de gestion de l’offre a été implanté avec succès par le gouvernement du Canada il y a 50 ans afin d’assurer pour les producteurs des revenus justes, stables et prévisibles provenant directement du marché plutôt que de subventions gouvernementales.

La gestion de l’offre contribue à la stabilité, non seulement du secteur agricole, mais également de l’économie globale du Canada. Du lait, des œufs, des œufs d’incubation de poulet de chair, du poulet et du dindon de qualité sont produits dans des fermes familiales et alimentent nos chaînes de valeur respectives partout au pays. Ces fermes soutiennent divers secteurs de l’économie, notamment des usines de fabrication d’aliments, des concessionnaires d’équipements, des transformateurs d’aliments et des vétérinaires, des banques, des restaurants et le tourisme. De surcroît, les secteurs du lait, de la volaille et des œufs génèrent plus de 9,55 milliards de dollars en recettes monétaires agricoles, contribuent à hauteur 28,23 milliards de dollars au PIB canadien, soutiennent environ 300 000 emplois au Canada et engendrent des recettes fiscales locales, provinciales et fédérales de 5,36 milliards de dollars.

Les organisations des cinq productions sous gestion de l’offre soutiennent la politique commerciale du gouvernement du Canada, qui consiste à étendre l’accès aux marchés, à améliorer les règles commerciales et à maintenir la gestion de l’offre. Ce modèle a d’ailleurs été déployé avec succès dans le cadre de la négociation de 12 accords commerciaux avec 43 pays. L’allégation formulée par certains pays selon laquelle la gestion de l’offre est un système protectionniste n’est pas fondée. En fait, ce système offre actuellement un plus grand accès aux marchés que beaucoup d’autres pays, y compris les États-Unis. Par exemple, le Canada importe davantage de poulet que six des autres pays du PTP combinés, dont les États-Unis.

Les organisations des productions sous gestion de l’offre continuent de suivre de près les négociations du PTP et réitèrent leur engagement à travailler avec le gouvernement fédéral afin de parvenir aux meilleurs résultats pour la population canadienne, tout en soutenant les producteurs de lait, de volaille et d’œufs du Canada et nos communautés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *