Le 16 avril 2003

Trois annonces totalisant 295 000$, dont une bonne part au Collège d’Alfred

Par Étienne Alary


Le directeur du Collège d’Alfred, Gilbert Héroux, accepte un chèque symbolique de 120 000$ des mains de l’honorable Don Boudria. Photo É.Alary.

De passage au Collège d’Alfred, le 11 avril dernier, l’honorable Don Boudria, ministre d’État et Leader du gouvernement à la Chambre des communes et député de Glengarry, Prescott et Russell a fait plusieurs heureux en procédant à l’annonce de trois projets qui totaliseront 295 000$.

« Grâce à l’engagement du gouvernement du Canada, le Collège d’Alfred et les Comtés unis de Prescott et Russell verront leurs efforts récompensés », a déclaré d’entrée de jeu, Don Boudria.

La première annonce du Leader du gouvernement à la Chambre des communes en a été une de 20 000$ destinée au Collège d’Alfred. « L’Initiative canadienne pour les collectivités rurales a été créée dans le but d’aider les communautés rurales agricoles. Les projets qui seront créés sous ce programme aideront les collectivités à se développer et à s’adapter à la nouvelle économie mondiale. Ils offriront aux collectivités des solutions de développement adaptées à leurs besoins particuliers », mentionne M. Boudria.

Ce dernier ajoute que le Collège recevra une somme de 20 000$ pour mettre au point un système national de formation en français en développement agroalimentaire. « Grâce à ce programme, divers types de formation seront offerts, notamment la formation individuelle à court terme, l’enseignement à distance, les programmes de correspondance et la formation sur Internet », présente Don Boudria.

La deuxième contribution financière accordée au Collège d’Alfred touche un programme d’implantation d’outils de formation pour l’établissement de technologies adaptées pour le traitement et la réutilisation des eaux usées de l’industrie agroalimentaire en Tunisie et au Maroc. « Encore une fois, le Collège se fait valoir au niveau international », s’exclame M. Boudria.

Pour ce projet, le Collège d’Alfred recevra 100 000$ de l’Agence canadienne de développement international. « Pour les régions du monde où le secteur agricole est une composante importante des économies locales, ce projet permettra aux instituts de formation de mieux appuyer le développement du secteur par une meilleure gestion des aspects environnementaux », indique Don Boudria. « La réutilisation des eaux usées permettra la protection des sources d’eau, ce qui aura un effet secondaire bénéfique sur la santé des communautés locales », précise-t-il.

Le député fédéral de Glengarry, Prescott et Russell soutient que ce projet « permettra au Collège d’Alfred d’aider les écoles techniques du Maroc et de la Tunisie à instaurer et soutenir les technologies, à former le personnel de l’industrie et à offrir un soutien aux programmes de formation universitaires », mentionne-t-il.

Le directeur du Collège d’Alfred, Gilbert Héroux, était bien heureux d’accepter ces deux contributions totalisant 120 000$. « C’est toujours un plaisir de vous accueillir au Collège, M. Boudria et ce l’est encore plus lorsque vous avez des annonces à faire », s’exclame Gilbert Héroux. « Comme institution ontarienne, notre premier rôle est le développement au niveau de l’Ontario mais nous avons aussi un rôle beaucoup plus grand à jouer, soit au niveau pan-canadien et cette contribution aidera à répandre l’oeuvre du Collège », ajoute-t-il en faisant allusion à l’octroi de 20 000$.

Pour ce qui est de la subvention de 100 000$ destinée au secteur des eaux usées, « c’est le Centre ontarien des eaux usées rurales qui va en bénéficier et c’est quelque chose que nous pouvons être fier », estime M. Héroux.

Octroi pour les Comtés unis

L’honorable Don Boudria ne s’est pas arrêté à deux annonces. « Si je me retrouve ici, c’est en quelque sorte grâce à l’engagement du Canada envers les Canadiennes et les Canadiens vivant en milieu rural. Mais, c’est surtout grâce à vous qui travaillez si fort à améliorer à préserver nos collectivités », mentionne Don Boudria.
Ainsi, dans le cadre de l’Initiative de planification communautaire pour les groupes de langue minoritaires des régions rurales agricoles, qui fournit deux millions de dollars sur deux ans, Don Boudria a annoncé que les Comtés unis de Prescott et Russell recevront 175 000$.

Comme le présente le Leader du gouvernement à la Chambre des communes, cette somme servira à l’élaboration d’un cadre de planification communautaire. « Les associations travailleront de concert avec les communautés pour créer des documents de planification qui leur fourniront un cadre de travail en vue de leur développement. Les collectivités seront alors en mesure de déterminer leurs potentiels de développement tout en protégeant les entités naturelles uniques de la région », fait remarquer Don Boudria.

Ce dernier ajoute que la ruralité est un aspect important pour lui et pour le pays en entier. « Le gouvernement du Canada s’est engagé à travailler de pair avec les Canadiens vivant en milieu rural afin que le Canada rural demeure un endroit dynamique où il fait bon vivre et travailler », conclut l’honorable Don Boudria.

Ce sont les huit municipalités des Comtés unis qui se partageront la part du gâteau, soit la Cité de Clarence-Rockland, la ville d’Hawkesbury, la ville de Casselman, le canton d’Alfred et Plantagenet, le canton de Champlain, le canton d’Hawkesbury-Est, le canton de la Nation et le canton de Russell.

« Cette contribution permettra aux huit municipalités des Comtés unis de Prescott et Russell de développer leur plan de développement. De plus, un plan intégré sera également développé », énonce la directrice exécutive du RDÉE (Regroupements de développement économique et d’employabilité), Nicole Sauvé qui a facilité l’obtention de cet octroi.

Pour le président du Conseil des Comtés unis, Martial Levac, cette annonce permettra d’élaborer sur ce qui est déjà en place. « Depuis 1996, les Comtés unis bénéficient d’un plan stratégique pour la région pour relever les défis auxquels nous faisons face quotidiennement et nous sommes enthousiasmés à l’idée d’élargir ce processus à l’ensemble des collectivités de Prescott et Russell », affirme le président du Conseil des Comtés unis. « Il nous sera possible de se doter d’une vision et d’objectifs propres à chacune de nos communautés », ajoute M. Levac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *