Volume 30 Numéro 09 Le 21 décembre 2012

Trois nouveaux programmes fédéraux


Photo Archives

Par Agricom
redaction@journalagricom.ca


Le ministre de l’Agriculture, Gerry Ritz, a dévoilé le 7 décembre trois nouveaux programmes fédéraux qui font partie du nouveau cadre stratégique pour l’agriculture Cultivons l’avenir 2.

Les trois nouveaux programmes, Agri innovation, Agrimarketing et Agri compétitivité, seront axés sur des investissements dans des initiatives stratégiques pour favoriser l’innovation, la compétitivité et le développement de marchés afin d’aider le secteur à croître et à prospérer.

 « Nous allons faire en sorte que les agriculteurs et le secteur au complet disposent des outils et des ressources dont ils ont besoin pour anticiper la demande des consommateurs qui évolue constamment », a expliqué le ministre Ritz, dans un communiqué de presse.

Le programme Agri innovation qui prévoit des investissements pour améliorer la capacité du secteur à développer et à commercialiser de nouveaux produits et de nouvelles technologies.

Le programme Agri­marketing qui aidera l’industrie à adopter des systèmes d’assurance, comme le système d’assurance de la salubrité des aliments et le système de traçabilité, pour répondre aux demandes des consommateurs et des marchés. Il aidera également l’industrie à conserver ses marchés et à saisir les nouvelles possibilités de marché pour ses produits grâce à des activités de promotion de l’image de marque.

Le programme Agri compétitivité prévoit des investissements pour permettre au secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire de mieux s’adapter et de générer des profits sur les marchés nationaux et internationaux.

Le programme Agri­ innovation commence à accepter des demandes immédiatement, tandis que les programmes Agri­marketing et Agri­ compétitivité commenceront à accepter des demandes au début du nouvel an.

Cultivons l’avenir 2 prévoit des investissements de 3 milliards $ sur une période de cinq ans dans des initiatives stratégiques pour favoriser l’innovation, la compétitivité et le développement de marchés, et dans une série complète de programmes de gestion des risques de l’entreprise qui continueront d’aider les agriculteurs à résister à la grande volatilité du marché et aux catastrophes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *