Autres

Un Comité local d’entraide mondiale très mobilisé Une deuxième réfugiée est accueillie par les étudiants du Collège d’Alfred


info.agricom@atreide.net


Qui pourrait imaginer qu’un petit groupe d’étudiantes et d’étudiants d’un petit collège d’un petit village comme Alfred serait capable d’accomplir une oeuvre aussi grande que de faire venir des étudiants réfugiés en difficulté et de les aider à poursuivre leurs études au Canada? C’est pourtant ce qui se passe au Collège d’Alfred depuis l’année dernière!
par Madzouka Kokolo, étudiante au Collège d’Alfred
Le Collège d’Alfred a accueilli une étudiante congolaise en septembre 2000: Madzouka Kokolo, étudiante en Diététique et aujourd’hui secrétaire du Comité local d’entraide d’Alfred (CLEA).

Le CLEA a récidivé cette année, avec le parrainage d’une autre étudiante réfugiée, Mireille Tsangou. Mireille, que plusieurs membres de la communauté ont pu rencontrer, s’est très bien adaptée à la vie paisible d’Alfred, «grâce au soutien et à la gentillesse des gens d’Alfred», dit-elle. Mireille confie qu’elle ne sent pas du tout étrangère dans le milieu d’Alfred. «Tout le monde est gentil avec moi. Un grand merci au comité local qui me soutient dans tous les aspects de mon intégration. Je suis très heureuse et très satisfaite par le parrainage de l’Entraide universitaire mondiale du Canada».

Mireille ajoute qu’elle compte bien s’investir à son tour pour le bon fonctionnement du comité local CLEA: «Ça sera là ma meilleure façon de vous remercier». Telles sont quelques-unes des impressions de Mireille, et ce, à peine quatre semaines après son arrivée au sein de notre communauté.

Parrainage d’étudiants réfugiés
L’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) est un organisme à but non lucratif qui a pour but de promouvoir la justice sociale et la compréhension inter-culturelle. L’une des activités principales de l’EUMC est de rendre accessibles les programmes de formation post-secondaire canadiens à des étudiants étrangers ayant vécu des situations précaires (guerre, persécution, torture?) qui les ont obligés à fuir leur pays d’origine et qui ont fait d’eux des réfugiées.

L’EUMC est représentée par des comités locaux sur différents campus universitaires et collégiaux canadiens. Le Collège d’Alfred a le sien, le Comité d’entraide local d’Alfred (CLEA), et a eu le courage en 1999, de se proposer comme participant à ce programme de parrainage d’étudiants réfugiés (PPÉR), auprès du bureau-chef, situé à Ottawa.
Peu de comités locaux participent au parrainage et on peut compter sur les doigts d’une seule main les comités francophones qui le font. En fait, cela nécessite non seulement une conviction profonde et une bonne dose de bonne volonté, mais aussi une bonne organisation et de solides structures d’accueil (ressources humaines, matérielles et financières) pour prendre la responsabilité de recevoir une étudiante réfugiée.

En effet, bien que l’EUMC s’occupe de sélectionner, placer et faire venir les candidats au parrainage, la tâche incombe à chaque comité local parrain de s’organiser pour satisfaire les formalités administratives liées à l’inscription de la personne parrainée, ainsi que pour la collecte de fonds qui l’aideront à vivre durant ses douze premiers mois.
Une longue préparation a donc été nécessaire.

Elle a consisté en une recherche d’information et de personnes-ressources, la consultation d’autres groupes parrains, la sensibilisation des étudiants et de la communauté, des négociations avec des commanditaires potentiels.
Un travail de longue haleine pour les membres du comité, dont la grande majorité sont de simples étudiants, mais ils ne se sont pourtant pas laissé décourager! «Mon implication dans le comité local est pour moi l’occasion de donner bénévolement du temps pour une cause et pour des gens qui me tiennent à c’ur, tout en pouvant découvrir et échanger sur différents aspects interculturels», affirme Karine Lapalme, présidente du CLEA.

Cela a été un grand soulagement pour eux d’obtenir un «coup de pouce» de la Direction duCollège. Le directeur, Gilbert Héroux, accepte que l’étudiante qui est parrainée n’ait pas à payer les frais d’inscription et de cours, le matériel scolaire, le logement en résidence et le plan alimentaire, et cela, pour la durée de sa première année d’études.
L’intégration culturelle

Le CLEA a à c’ur l’intégration des étudiantes qu’il parraine, ainsi que la sensibilisation des étudiants du Collège aux réalités du monde. Pour concilier ces deux objectifs, il s’efforce de développer l’ouverture d’esprit, et faire découvrir à tous les étudiants, les vastes horizons du monde, à travers des activités génératrices de fonds pour financer le programme de parrainage.

C’est dans cette optique que le CLEA développe au sein du Collège différentes activités inter-culturelles telles que l’organisation du Bistrot «Autour du Monde» (avec musique et danse de différents pays, et des décorations exotiques), de sessions d’information pour les étudiants qui ont précédé une levée de fonds pour le programme de parrainage, de sessions de sensibilisation dans la communauté sur la guerre et la situation des réfugiés, etc.

Le CLEA participe aussi à des colloques organisés par l’EUMC, pour une meilleure coordination des objectifs de l’organisation-mère.
Dans le même esprit d’internationalisation, et aussi pour récolter des fonds pour financer le parrainage (qui est devenu son activité principale), le CLEA prévoit organiser cet hiver, une semaine de Journées inter-culturelles. Durant toute une semaine, le public pourra venir voir une exposition artistique sur l’Afrique et ses différentes cultures, il pourra aussi assister à un défilé de mode mettant en valeur différents costumes portés à travers le monde, et bien d’autres choses encore. Le CLEA tiendra la communauté informée de ses prochaines activités.
La petite -mais très volontaire- communauté d’Alfred a de quoi être fière de faire valoir ainsi, au niveau local et régional, l’intégration inter-culturelle et toutes les valeurs humaines qu’elle véhicule. Puisse le dynamisme de ce petit comité local et la bienveillance des habitants d’Alfred acclamer un message de générosité et d’humanisme, à l’heure où la tension mondiale est à son comble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *