Volume 32 Numéro 09 Le 19 décembre 2014

Un plastique biologique biodégradable produit localement


- Photo LSchaer

Lilian Schaer

Par Lilian Schaer
AgInnovation Ontario
www.agrifoodprojects.ca


Un film d’emballage écologique produit en Ontario est maintenant offert à des prix qui compétitionnent avec les plastiques fabriqués à base de pétrole, un incitatif de taille pour les entreprises qui doivent faire un choix d’emballages.

Evlon, un film en plastique biodégradable, était depuis ses débuts 30 à 40 % plus dispendieux que les films conventionnels qui utilisent des ingrédients à base de pétrole. Or, grâce à un nouveau procédé de fabrication, son prix est maintenant à son plus bas niveau depuis sa mise en marché il y a dix ans, un coût dorénavant très comparable à ceux des plastiques traditionnels.

Son ingrédient clé, le « Ingeo », est un matériel composé d’amidons végétaux renouvelables – dont du maïs – qui émet moins de gaz à effet de serre et exige moins d’énergie que tous les autres plastiques à base de pétrole couramment utilisés.

La modernisation de la productivité dans l’usine de traitement BI-AX International a permis de réduire les prix qui rendront le film Evlon plus attrayant pour son marché cible. C’est du moins ce qu’espèrent les dirigeants de la compagnie.

« Il y a 10 ans, nous avons commencé à commercialiser le film et nous avons senti avec le temps qu’il prendrait un véritable essor. Mais il était difficile de convaincre les clients de payer un prix plus élevé pour un produit biodégradable », confie Tom Inglis, directeur général de BI-AX. « Nous avons apporté quelques changements à notre usine ce qui signifie que nous avons pu réduire le prix; donc, nous espérons que ceci nous donnera l’élan initial. »

Avec Evlon, l’amidon végétal est converti en sucre et ensuite fermenté pour former l’acide lactique. Avec l’utilisation de la chaleur, l’acide lactique est transformé en molécules de lactide, qui sont ensuite polymérisées afin de former le polylactide (PLA).

C’est le PLA que BI-AX transforme en film d’emballage biodégradable, lequel peut avoir de multiples usages : emballage alimentaire, papiers de production, sacs cadeaux, papiers de bonbons, sacs à collations, aux emballages de DVD et de CD, récipients rigides pour les produits cosmétiques, étiquettes, etc.

« Evlon peut être utilisé de bien des manières, mais il tend à faire son chemin dans les applications alimentaires, lesquelles représentent une grande partie du marché », affirme Tom Inglis, en ajoutant que quelques nouveaux projets de collations passionnants sont en préparation et devraient être bientôt lancés.

Un produit écologique
Evlon est certifié par le Biodegradable Products Institute (BPI) comme étant un matériel d’emballage qui peut se désintégrer et se biodégrader rapidement, et ce, en toute sécurité lorsqu’il est composté professionnellement. Il retourne en dioxyde de carbone et en eau en moins de 90 jours.

Le compost résultant peut ainsi être utilisé en toute sécurité pour embellir les parcs et les routes, autour des écoles, des hôpitaux et des campus d’entreprise, dans les jardins communautaires, et est mis à la disposition des consommateurs.

Bien qu’ils exportent vers l’Europe, la plus grande partie du marché international de BI-AX pour Evlon se trouve aux États-Unis. Historiquement, les clients américains se sont moins concentrés sur les avantages écologiques de l’emballage que les acheteurs canadiens, mais cela n’est que le début du changement, croit le directeur général.

Selon le temps de l’année, BI-AX emploie, entre 25 et 70 personnes dans ses deux usines ontariennes, l’une située à Tiverton et l’autre à Wingham.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *