Volume 31 Numéro 09 Le 20 décembre 2013

Un projet de centrale bio à Morrisburg


Photo ILessard

Isabelle Lessard

Par Isabelle Lessard
Rédactrice en chef
redaction@journalagricom.ca


Morrisburg pourrait bien devenir un point central pour la distribution de produits agricoles biologiques en Ontario. C’est du moins ce que tente de faire Tom Manley, propriétaire de Homestead Organics.

L’entreprise vient de faire l’achat de l’ancienne usine de lait de remplacement de Morrisburg, une acquisition qui, pour Tom Manley, cache encore plus gros que la croissance de sa propre entreprise.

Ce dernier avoue que son projet de déménagement s’inscrit dans un plus gros plan d’expansion dont il rêve depuis plusieurs années déjà : une centrale bio.

La superficie de 27 000 pieds carrés de l’ancienne fabrique de lait permettrait à d’autres entreprises de se joindre à Homestead et faire de ce regroupement un joueur d’importance dans l’industrie agricole canadienne.

«  Nous avons un concept de centrale biologique où plusieurs entreprises de transformation agroalimentaire bio pourront s’installer ensemble et partager le même toit et les autres infrastructures. »

Tom prévoit donc réserver de l’espace que pourraient louer d’autres entreprises qui œuvre en agriculture biologique. Il soutient même que le partage de la main d’œuvre serait envisageable entre les colocataires afin de diminuer leurs frais d’opération.

Plusieurs entreprises ont déjà été approchées. Quelques unes ont indiqué leur intérêt, mais aucune n’a signé de bail jusqu’à présent.

 

Pionniers en agriculture biologique
Les Manley sont depuis longue date des pionniers en matière d’agriculture biologique en Ontario.

Producteurs laitiers depuis 1850, la famille Manley s’est dirigée vers la production biologique en 1988, trois ans après que Murray Manley se soit inquiété de la qualité de ses sols exploités en production conventionnelle. En coupant les intrants chimiques, ce dernier a obtenu la certification biologique en 1988 et il s’est équipé au fil des ans d’infrastructures de séchage, de criblage et de fabrication de moulée. Son fils, Tom, a pris la relève de cette section de l’entreprise en 1997 c’est grâce à lui si Homestead Organic s’est installé dans le village de Berwick.

Son fils Yannick travaille dans l’entreprise depuis maintenant trois ans. C’est lui qui pilote entre autres de la planification et la gestion du projet de d’agrandissement.

À lire aussi :
Homestead Organics déménage ses activités à Morrisburg

Une réflexion au sujet de « Un projet de centrale bio à Morrisburg »

  1. Ping : Homestead Organics déménage ses activités à Morrisburg | Agricom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *