Économie et politique

Un projet de porcherie dans Sarsfield soulève l’opposition générale


info.agricom@atreide.net


Un projet d’implantation d’une porcherie maternité dans le tranquille village de Sarsfield a pris tout le monde par surprise, y compris la Ville d’Ottawa, auquel le village appartient désormais.

Une soirée d’information pour les citoyens concernés a eu lieu lundi soir dernier, le 3 décembre. Organisée par le conseiller du «quartier», Phil McNeely, la soirée n’a rien eu de comparable aux scènes d’affrontement montrées dans «Bacon, le film». Au contraire, les citoyens ont patiemment entendu les experts venir leur expliquer tour à tour ce que la Ville, ou les divers autres intervenants au dossier pouvaient et ne pouvaient pas faire, à ce stade-ci.
Le projet d’implantation du promoteur québécois d’une maternité de quelque 2800 truies (décrite comme une méga-porcherie par nombres d’orateurs) a soulevé l’opposition générale, y compris parmi le personnel politique. Une pétition de 671 noms contre le projet a en effet été adressée à la Ville.

Dans l’état actuel des règlements, seul un permis de construction en bonne et due forme semble retarder l’approbation du projet, la Ville d’Ottawa n’ayant jamais eu à traiter avec une affaire semblable dans le passé. Des règlements sont mis en place rapidement, et on attend la Loi sur les éléments nutritifs. Une saga qui est à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *