Volume 33 Numéro 22 Le 12 août 2016

Un sondage de FAC révèle que les agriculteurs influencent les perceptions du public


Portrait of middle aged farmer at work.

Par Groupe Vision pour FAC


Selon un récent sondage du groupe consultatif Vision de Financement agricole Canada (FAC), les producteurs canadiens admettent l’importance des perceptions du public et se voient jouer un rôle de premier plan dans la communication d’information sur leur entreprise et leurs pratiques, afin de préserver l’acceptabilité sociale à l’égard de leurs activités d’exploitation.

Le sondage Point de vue du producteur sur l’acceptabilité sociale de FAC montre que plus des deux tiers (68 %) des producteurs qui y ont répondu croient que les perceptions du public auront de plus en plus d’incidence sur leur exploitation au cours des cinq prochaines années.

Bonne coopération

Les trois quarts (72 %) des sondés ont aussi affirmé être à l’aise de fournir de l’information sur les pratiques de leur exploitation afin de raffermir la confiance du public et de préserver l’acceptabilité sociale à l’égard de leurs activités d’exploitation.

« La bonne nouvelle, c’est que la plupart des producteurs sont conscients de l’impact que les perceptions du public pourraient avoir sur leur exploitation et qu’ils sont prêts à transmettre de l’information à tous ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur la façon dont les aliments sont produits », affirme Marty Seymour, directeur principal, Relations avec l’industrie et les intervenants à FAC.

 Salubrité des aliments

« La qualité et la salubrité des aliments produits par l’industrie agricole canadienne sont parmi les plus élevées au monde, et les pratiques de cette dernière sont socialement responsables, dit-il. L’industrie et les producteurs prennent au sérieux l’acceptabilité sociale à l’égard de leurs activités d’exploitation, qui s’acquiert en maintenant la confiance du public envers les aliments qui sont produits et la façon dont ils le sont. »

Sujet d’inquiétude

Le sondage indique que près de la moitié (46 %) des sondés ont des inquiétudes concernant l’acceptabilité sociale, leur principale inquiétude (80 %) étant les nouveaux règlements qui pourraient être mis en place à la demande du public.

La plupart des producteurs veulent transmettre de l’information et parler de leurs pratiques agricoles, et un récent sondage effectué par le Centre canadien pour l’intégrité des aliments (CCIA) montre que la plupart des consommateurs sont à l’écoute et veulent en apprendre davantage sur la provenance de leurs aliments et sur la façon dont ils sont produits.

Publié récemment, le sondage sur la confiance du public du CCIA révèle que 93 % des consommateurs connaissent peu ou pas les pratiques agricoles canadiennes et que la majorité (60 %) d’entre eux veut en savoir davantage à ce sujet.

 Profession valorisée

Le même sondage indique que les agriculteurs sont les mieux perçus – plus favorablement que les professionnels de la santé, les chercheurs scientifiques et les représentants du gouvernement – en ce qui concerne la communication d’information sur les aliments et leur production.

 Ouverts à la communication

Selon le sondage de FAC, 82 % des sondés désirent partager de l’information avec le public afin de l’aider à mieux comprendre les pratiques agricoles. Le sondage révèle aussi que 85 % des producteurs transmettent déjà de l’information à des personnes autres que des producteurs et des exploitants agricoles, que 34 % d’entre eux organisent des visites de leur exploitation et que 31 % réagissent aux commentaires et aux photos du public dans les médias sociaux.

 L’importance des liens

  1. Seymour déclare que l’agriculture, plus que jamais, une cause menée par l’industrie encourage les producteurs à établir un lien avec les consommateurs afin qu’ils comprennent mieux les pratiques agricoles au Canada. Lancée il y a maintenant plus de quatre ans, l’agriculture, plus que jamais rallie plus de 470 organisations partenaires et 2 300 particuliers qui se sont engagés à créer une image positive de l’agriculture canadienne.

Le sondage sur l’acceptabilité sociale à l’égard des activités d’exploitation mené auprès des membres du groupe consultatif Vision FAC a été réalisé du 28 avril au 3 mai 2016 et 2 739 personnes y ont répondu, soit un taux de réponse de 63 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *