Volume 26 Numéro 11 Le 4 février 2009

Une colonie de rongeurs au Campus d’Alfred

Par Nicole Tessier, Communication, Université de Guelph-Campus d'Alfred


Un des rats albinos de la colonie de rongeurs installée au Campus d’Alfred. Photo courtoisie.

Tania Laurin, coordonnatrice du programme de Techniques de soins vétérinaires (TSV), enseignante et technicienne en santé animale au Campus d’Alfred est tout sourire lorsqu’elle parle de ses rats.

Oui, j’ai bien dit « rats ».

Dans mon esprit, les rats ont toujours été de petites pestes acariâtres que l’on cherche à fuir. Pourquoi donc installer une colonie de rongeurs au Campus d’Alfred’

Tania occupe le poste de coordonnatrice de programme de TSV depuis 2002. Ce programme, fondé grâce à un partenariat entre le Campus d’Alfred et le Collège Boréal, est livré en grande partie à Alfred, le Campus New Liskeard étant l’hôte du semestre d’été.

L’aspect pratique du programme est très important et est mis en valeur, entre autres, par de la formation en clinique vétérinaire et par les occasions d’être en contact avec diverses espèces.

Outre prodiguer les soins de base aux génisses et aux chats matin et soir, les étudiantes et étudiants de TSV ont la responsabilité de s’occuper d’une colonie de rongeurs, peuplée de rats albinos de la souche « Sprague Dawley ».

Et pourquoi des rats’
En premier lieu, explique Tania, plusieurs diplômés en TSV trouveront de l’emploi dans les centres de recherche où les rats sont utilisés.

L’expérience acquise avec la colonie de rongeurs leur permet de s’habituer à la manipulation et la contention des rats pour effectuer des examens et des observations et de veiller au contrôle de l’environnement de la colonie.

« Certains étudiants doivent s’habituer à toucher aux rats, c’est un effort, mais tous s’habituent », assure-t-elle.

De plus, ces petits rats ont droit à des stimuli comme des jouets et du matériel à gruger, qui se fait dans un environnement « enrichi », c’est-à-dire qu’ils ont tout pour se tenir occupés. Les rats sont en groupe de deux ou trois pour favoriser les contacts sociaux.

D’ailleurs, dans le cadre de journées Initiations aux carrières au Campus d’Alfred, l’équipe de Tania a organisé une course de rats dans un labyrinthe. Les rats ont adoré!

La recherche et le bien-être des animaux
Siégeant au comité local de bien-être des animaux de l’Université de Guelph-Campus d’Alfred, Tania est bien au courant des protocoles exigés pour assurer le bien-être des animaux en milieu de recherche et en milieu éducatif.

Les milieux de recherche sont réglementés par le Conseil Canadien pour la Protection des Animaux (CCPA). Le comité local de bien-être des animaux de l’Université de Guelph-Campus d’Alfred s’assure de respecter les exigences du CCPA.

Le Campus d’Alfred travaille en étroite collaboration avec le Animal Care Committee de l’Université de Guelph. Malgré qu’il y ait plusieurs questions éthiques qui sont soulevées par rapport à l’utilisation des animaux en recherche, ces trois paliers de contrôle garantissent les meilleures conditions possibles aux animaux utilisés en recherche et en éducation.

Nul ne s’inquiète des animaux sous l’?il vigilant de Tania qui aime bien ses rats et les chiens, et les chats’ Saviez-vous que le rat fait un excellent animal de compagnie, des plus gentils et surtout très curieux?

Pour en connaître davantage sur la colonie de rongeurs ou le programme de Techniques de soins vétérinaires, veuillez joindre JEAN DUBOIS, 613 679-2218, poste 318 courriel: jdubois@alfredc.uoguelph.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *